Veille permanente souffrance au travail

4 Novembre 2012
8 861
57 199
6 634
33
Tours
Bonjour!

Je suis psy du travail, et je suis plus précisément spécialisée dans les risques psychosociaux, la qualité de vie au travail, le bien-être et la santé au travail, et donc mon boulot c'est de lutter contre la souffrance au travail.. C'est passionnant, et je me suis dit qu'en attendant de trouver un job qui m'intéresse, ce serait cool de proposer ici un endroit où les Madmoizelle peuvent échanger sur leurs souffrance au travail, sur les choses qui leur posent problème au quotidien, et potentiellement se donner des conseils pour avancer un peu, au niveau individuel comme au niveau collectif.

L'idée, c'est de pouvoir échanger, dans un espace sain et safe, sur nos/vos expériences, les difficultés que vous pouvez rencontrer au quotidien, tant dans vos relations avec vos collègues, dans vos missions, dans votre organisation en règle générale, et comment faire pour que cela se passe au mieux. Il ne s'agit pas de juger, mais de mettre des mots sur ce qui peut être source de souffrance, de stress, de malaise ou de mal-être, et de repartir avec des conseils, des témoignages potentiellement rassurants, et potentiellement des solutions.

J'ajoute un petit tableau qui reprend les facteurs de risques reconnus au travail, ça peut toujours être intéressant (si besoin de précisions, n'hésitez pas)
Capture d’écran (4).png
 
Dernière édition :
5 Août 2014
3 581
10 612
2 584
Salut @Locke ! J'avais pas vu ton topic mais en fait il m'intéresse énormément car je suis actuellement dans une situation un peu délicate au niveau professionnel (dans ton tableau, dans la case "rapports sociaux, relations de travail", je pourrais presque tout cocher) et ça me rassurerait d'en parler avec des gens qui vivent des choses similaires et d'avoir des conseils :happy:
 
4 Novembre 2012
8 861
57 199
6 634
33
Tours
Coucou @TemoriTiger ! Désolée de te répondre maintenant seulement, mais si tu veux toujours en parler : lance-toi ! Personnellement, c'est mon métier (je suis psy du travail), et je peux toujours te conseiller, de même que d'autres Madz si ton message est vu ;) ma boite à MP est toujours ouverte.
 
Dernière édition :
4 Novembre 2012
8 861
57 199
6 634
33
Tours
@Little Moi-Même d'abord merci pour ton message. Il y'a beaucoup à dire de ce que tu as écrit, j'essaierai de prendre le temps demain de te faire une réponse digne de ce nom (pas la force ce soir).

Evidemment, tous les conseils d'autres personnes qui sont passées par là sont les bienvenus.

PS : rien ne cloche chez toi, au cas où tu en douterais :jv:
 
  • Big up !
Réactions : Membre supprimé 97858
4 Novembre 2012
8 861
57 199
6 634
33
Tours
Hello @Little Moi-Même !

Tout d'abord, je suis désolée de te répondre seulement maintenant, je voulais trouver le temps de faire bien les choses, plutôt que de répondre vite fait et potentiellement de travers. Je tiens à te dire que ce que je vais te dire se base uniquement sur ce que tu me racontes, et ce que j'en comprends ; n'ayant pas la totalité de la situation à portée de main, je ne peux pas être totalement objective.

je ne comprends pas et n'aime pas les rapports sociaux au travail
Ce passage m'a assez vite interpellée. Tu n'aimes pas les rapports que tu as actuellement, mais crois-moi, des rapports sociaux de qualité au travail peuvent être une aide précieuse au quotidien, sur bien des plans.

Concernant tes relations avec tes collègues, plusieurs pistes :
- tu parles du fait que tu es embauchée, alors qu'ils sont précaires. Est-ce que tu es CDIsée, ou pas ? Parce que si c'est le cas alors qu'eux ne le sont pas (malgré leur expérience), ça peut être une source de sentiment d'inéquité assez compréhensible. Tu n'es évidemment pas la personne coupable, mais c'est toujours plus simple de reprocher la chose à la collègue qu'à la hiérarchie. Est-ce que tu as déjà eu l'occasion d'en discuter avec eux ?
- tu parles du fait qu'ils te stalkent, ne te laissent rien mettre en place, qu'ils te paternalisent... Je ne sais pas dans quel contexte tu es arrivée, mais l'arrivée d'une nouvelle collaboratrice peut être difficile, parce que ça implique un bouleversement dans le quotidien. Encore une fois, quel est le contexte dans lequel ton embauche s'est faite ? As-tu eu l'occasion de discuter avec eux de ce qu'ils voulaient que tu fasses/de la façon dont ils veulent que tu le fasses ? Je ne remets pas tes difficultés en question, pas plus que je ne minimiserai tes compétences, mais eux ne savent rien de l'étendue de ce que tu sais faire ou pas, et ils ne savent pas dans quelle mesure tu es capable de te débrouiller (et potentiellement de faire des erreurs qu'ils auront ensuite à réparer). Ce que je te suggère, c'est de tenter la communication, le dialogue : leur dire que tu es ouverte aux critiques, que tu poseras des questions si tu en as, que tu imagines bien qu'ils font très bien leur travail, mais que ça n'est pas une raison pour t'empêcher de faire le tien correctement. Je sais que ce que je dis peut donner le sentiment que tu es responsable de la situation, mais ça n'est pas le cas : tu as tes compétences, et l'arrivée en entreprise peut signifier que tu dois faire tes preuves. Je ne sais pas depuis combien de temps tu es dans cette organisation, mais... le temps est la réponse.
- la deuxième problématique, ici, c'est ta hiérarchie. Tant que la dite hiérarchie ne passera pas par toi, ne te dira pas les choses, ne t'intègrera pas, malheureusement, il y'a peu de chance que tes collègues se décident (consciemment ou pas) à te considérer comme leur égale. Je ne peux que te conseiller d'aller voir tes responsables, en leur rappelant que ce n'est pas à tes collègues de s'occuper de toi, qu'ils ont déjà leur charge de travail, et qu'ils sont très probablement saoulé par la charge supplémentaire que ça peut représenter que de "s'occuper" de toi alors que tu n'en as pas besoin. Pour le coup, je vais reprendre un terme qui a été employé dans ton message : sois proactive. Montre leur que tu en as, que tu ne veux pas juste faire le pot de fleur, n'hésite pas à leur dire que tu as des moments pendant lesquels tu ne sais pas quoi faire/tu n'as rien à faire, et montre leur que tu en veux. Certes, c'est un CDD (j'ai ma réponse à la question soulevée au début de mon message), mais ça ne veut pas dire que cette expérience ne peut pas être enrichissante pour toi et pour l'entreprise. Rappelle-leur que s'ils t'ont engagée, c'est parce qu'ils ont constaté que tu avais des compétences, mais que tu as besoin qu'ils réunissent les éléments pour que tu puisses travailler sereinement. Dialogue avant tout. Le management est douteux, c'est évident, mais de ta position, il n'y a pas rgand chose que tu puisses faire de plus que de dialoguer et faire entendre ton point de vue en douceur.

Pour tes relations à autrui, si tes expériences précédentes n'ont pas été concluantes de ce point de vue, ne tire pas de conclusions quant à ta capacité à. N'hésite pas à dire aux personnes que si leurs conseils ne portent pas sur ton travail, ils ne sont pas les bienvenus. Tu ne te permettrais pas de leur donner ton avis sur des sujets triviaux et personnels, ils n'ont pas à le faire non plus. Reste à tourner ça de façon à ce que ça soit reçu sereinement et pas comme une attaque. Cela mis à part, malheureusement, c'est ce que vivent beaucoup de femmes, jamais considérées comme aussi terre à terre que leurs collègues masculins ou plus vieux.

EN attendant, tu as pointé quelque chose de très important : le respect. On peut recevoir des conseils, des suggestions, des critiques, même, sans que cela implique de subir un manque de respect - et ce qu tu vis y ressemble pas mal. Encore une fois, rien ne cloche chez toi, mais tu es la seule à pouvoir faire en sorte que les choses changent.

Courage <3. J'espère que ces conseils pourront, dans une certaine mesure, te donner des pistes pour être en mesure d'agir dans le bon sens. N'hésite pas si besoin.
 
24 Août 2013
1 349
16 799
5 674
Je reviens redonner des informations puisque j'ai eu des nouvelles de mon entreprise.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : Locke
4 Novembre 2012
8 861
57 199
6 634
33
Tours
Tout d'abord, désolée pour le temps de réponse, je voulais prendre le temps de réfléchir et d'écrire quelque chose de cohérent (par avance mes excuses si cela peut paraître brouillon, j'en profite pour préciser que tout le monde est invité.e à répondre s'iel le souhaite).

D'abord, @MaryJAnna, je pense que dans ton cas bien précis, la problématique ne tient pas qu'à l'aspect psychologique (même si pour créer un climat de confiance, on connait mieux que ce genre de conditions, et ça peut avoir tout plein de répercussions pas jolies jolies sur le quotidien au travail ensuite), mais à l'aspect règlementaire. Je ne saurais que trop te conseiller de te rapprocher de l'inspection du travail (ils sont joignables par mail, tu peux raconter ce qui t'arrive ou prendre rdv, mais les mails permettent généralement de récolter des informations de façon rapide et efficace, et d'avoir une bonne piste). C'est vrai à la fois pour l'alimentation (c'est à eux de s'organiser pour que ton poste ne soit pas vacant pendant qu tu prends ta pause pour manger, pas à toi de te priver, surtout si derrière tu te sens mal). Tu dois normalement avoir eu une visite chez le médecin du travail, lui as-tu fait mention de cette situation spécifique ? Ca peut être un appui très intéressant et précieux (et avoir les bons interlocuteurs, les bons alliés, c'est très important).
Après, pour tes courriers, je trouve l'initiative très bien : expliquer pourquoi tu refuses, en restant factuelle et sans attaquer les personnes et sans remettre en question leur honnêteté et leur probité (c'est rarement bien pris). Garde bien une copie de la lettre, et si possible, envoie là avec accusé de réception, ça permettra de rendre le tout plus officiel et donc de montrer que tu es sérieuse dans tes demandes (et potentiellement de te protéger si jamais on se cherche des noises).
Mon autre question concernerait les représentants du personnel/CHSCT : y'en a-t-il dans ton entreprise ? Si oui, tu peux essayer de t'en rapprocher, sinon, n'hésite pas à consulter le site de la direccte de ton département, tu y trouveras les syndicats habilités à être conseillers syndicaux, et à te conseiller gratuitement y compris si tu n'es pas adhérante (c'est en place depuis la loi macron, et pour le coup, toute question politique mise à part, c'est une bonne chose).

Je récapitule : lettre avec AR, instances représentatives, médecin du travail, inspection du travail, conseillers syndicaux.

J'espère avoir pu t'aider, mais je pense que tes réflexes sont les bons. N'hésite pas à me tenir au courant.

@Little Moi-Même Je dois t'avouer que je suis effarée de ce que je lis. Tu cumules les collègues visiblement immatures qui en plus n'assument pas leurs conneries (j'aime bien ce collègue qui fait le gentil avec toi par derrière mais que ça n'empêche pas de faire des conneries par derrière, sinon c'est pas drôle) et le supérieur hiérarchique qui ne voit rien, qui n'a aucun courage managérial et qui te laisse dans ta merde parce que je sais pas, il estime que c'est pas son problème ou est en plein déni. J'ai envie de te conseiller de chercher ailleurs, de voir si tu peux partir, si tu peux obtenir d'aller dans un autre service... Mais c'est un CDD, donc c'est compliqué. Maintenant, j'ai envie de te suggérer d'aller voir la personne qui se trouve au dessus de ton n+1 (ton n+2, donc) pour lui en parler. Ce qui t'arrive, c'est une forme de harcèlement moral (accumulation de petites choses qui te rendent la vie difficile et son source de souffrance : faire ton travail à ta place, ne pas te donner de travail, ne pas t'intégrer, ne pas te montrer des choses, ne pas te respecter, tout simplement), donc c'est très sérieux.
Dans un environnement comme celui-ci, la seule chose que tu puisses faire de mon point de vue, c'est te concentrer sur toi-même, essayer de penser à toi et faire en sorte que tes journées se passent au mieux. Comme je l'ai dit plus haut, les conseillers syndicaux peuvent être une solution, de même que le médecin du travail, surtout dans ton cas : ce qu'ils sont en train de te faire c'est potentiellement te traumatiser de toute interaction sociale au travail, et c'est déjà assez difficile comme ça de base, je ne pense pas que tu aies besoin de leur concours pour cela.
J'aimerais pouvoir venir leur péter le nez moi-même (pas très déonthologique, je dois bien l'avouer, mais très tentant), mais je ne peux que te transmettre tout mon soutien. N'hésite pas si tua s besoin d'en discuter.
 
4 Novembre 2012
8 861
57 199
6 634
33
Tours
@MaryJAnna @Allitché (merci pour ta participation, d'ailleurs, j'apprécie beaucoup :puppyeyes:) Concernant les représentants syndicaux, la loi Macron prévoit justement les cas où il n'y a pas de syndicats dans une entreprise/où les salariés n'ont pas confiance. Tu peux trouver sur la Direccte (autrement dit le site de l'inspection du travail, ici celle de l'île de france, mais ça existe pour toutes les régions, voire département) la liste des représentants du salarié qui sont agréés par le ministère du travail, et avec lesquels tu peux prendre contact pour être conseillée à titre gratuit sans avoir à adhérer à leur syndicat :c'est une obligation légale dont ils sont conscients. Prends le temps de les contacter, et si tu en contactes un "au pif", peu importe, ils sauront te rediriger vers un syndicat qui sera capable de t'aider (parce que représentant plus ton métier, par exemple). Tu n'es pas obligée, donc, de te diriger vers ceux qui appartiennent à ton entreprise, et à te mettre dans une situation peu envieuse par rapport à eux.
 
  • Big up !
Réactions : MaryJAnna

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes