Arrêt de la pilule.

23 Avril 2020
1
3
4
41
Bonjour à toutes, je prépare actuellement un long métrage documentaire qui étudiera les effets secondaires de la pilule et l'impact qu'elle a sur nos vies. Je suis en train d'écrire le dossier pour réunir les financements nécessaires, et je suis à la recherche de généreuses personnes qui aimeraient me confier leurs témoignages.

J'ai moi-même arrêté la pilule Minidril il y a 5 ans, après l'avoir prise pendant 15 ans, et ma vie en a été toute bouleversée. Je me suis retrouvée en dépression sans comprendre pourquoi, et j'ai mis des mois interminables à comprendre que c'était tout simplement du à mon arrêt de pilule ;-)

Révoltée, j'aimerais réaliser un documentaire sur le sujet qui s'intitulera « la Pilule du Bonheur » , et s'interrogera sur l'ampleur des effets secondaires de la pilule sur nos vies.
Je travaille habituellement en tant que camerawoman sur des documentaires, comme par exemple « le Grand Bal », sélectionné à Cannes et nominé aux Césars en 2019.
Mon documentaire aura une tonalité très cinématographique et sera destiné aux festivals de cinéma, dans le but de déclencher une prise de conscience de notre génération sous pilule.

Je suis à la recherche de plusieurs profils de personnes, pour pouvoir démontrer l'influence de ce produit chimique sur nos vies :
  • Des personnes ayant eu des effets secondaires importants à l'arrêt de la pilule, qui ont eu un impact sur leurs vies personnelle et professionnelle. Eventuellement des personnes qui face à l'ampleur de ces effets secondaires auraient du reprendre la pilule.
  • Des personnes qui auraient fait un arrêt brutal, et devant l'ampleur des effets secondaires auraient repris pour faire ensuite un arrêt progressif.
  • Des personnes ayant subi des effets secondaires sous pilule qui ont eu des conséquences sur leur vie personnelle.
  • Des personnes dont l'histoire d'amour aurait débuté ou se serait renouvelée grâce à l'arrêt de la pilule.
  • Des personnes qui auraient mal vécu leurs grossesses à cause de leur arrêt de pilule.
Ces personnes peuvent habiter la France entière ou la Belgique, car le film sera un road movie qui partira à leurs rencontres.
N'hésitez pas à me contacter en message personnel ou sur le mail [email protected] pour que je vous explique le projet plus en détails.

En ce qui concerne mon expérience personnelle, j’étais en couple et sous pilule Minidril depuis 15 ans quand j’ai décidé d’arrêter innocemment ma pilule, parce que j’avais l’impression de ne plus avoir de libido. Quelques mois après l'avoir arrêtée, je suis tombée hyper amoureuse d’un autre homme, de façon ultra violente, complètement extrême. Je pense rétrospectivement que j’avais un taux anormalement élevé d’hormones dans le sang ;-) J’en ai discuté avec une amie qui elle aussi était tombée hyper amoureuse d’un autre homme après avoir arrêté la pilule, avec ce même ressenti complètement extrême. Heureusement pour elle, cela a donné une très belle histoire d’amour. Pour moi par contre, cela s’est révélé complètement catastrophique ;-) J’en ris aujourd’hui volontiers, mais j’ai tout de même quitté l'homme avec qui j’étais depuis 15 ans, effrayé l’autre homme dont j’étais amoureuse avec des réactions extrêmes, et je me suis retrouvée toute seule, en totale dépression pendant de longs mois... Ce qui a bien sûr eu des conséquences sur ma réussite professionnelle, dans notre monde où l'on se doit d'être toujours au meilleur de sa forme...

C’est seulement en enquêtant sur des migraines que j’avais, que j’ai enfin compris que j’avais sans doute un problème hormonal du à l’arrêt de la pilule. J’ai donc décidé de la reprendre, et immédiatement, je me suis sentie beaucoup mieux. Ce qui confirme que mes symptômes étaient du à cet arrêt...
Quelques mois plus tard, j’ai décidé de l’arrêter à nouveau, mais en coupant mes comprimés. Cet arrêt progressif a été beaucoup moins gênant, même si pas complètement anodin.

Donc je trouve que ce produit chimique a eu un impact tout de même trop important sur ma vie personnelle, et sur celle de mon ex-compagnon qui se retrouve seul lui aussi. D'après une étude anglaise du Docteur Craig Roberts, la pilule peut influencer nos comportements amoureux, et le type d'homme par lequel on est attiré... C'est pour cela qu'on risque de se séparer de la personne avec qui on est au moment où on arrête la pilule. C'est exactement ce qui m'est arrivé, et je trouve vraiment inacceptable qu'un produit chimique puisse avoir une influence sur notre vie amoureuse.
Donc j’ai envie de me battre pour faire évoluer les mentalités. Pour que les médecins cessent de prescrire automatiquement la pilule à tout le monde, sans se préoccuper de l’influence que cela peut avoir sur une vie.
 
16 Février 2009
2 297
29 096
5 694
De toute évidence ton documentaire sera à charge contre la pilule et franchement je ne trouve pas ça très juste. Perso je suis de celles à qui ce médicament a rendu la vie beaucoup plus facile et je ne suis pas la seule. Il est effectivement important d'informer et de porter certains aspects méconnus du public, à sa connaissance. Pour autant, diaboliser ce médicament ne rendra service à personne. Si ton but est de donner la parole à "notre génération sous pilule", tu devrais aussi inclure les femmes qui réussissent à mener une vie normale grâce à elle.
 
Dernière édition :
9 Juin 2014
2 662
12 532
5 644
@KarineAu j'appuie @Chandernagor, difficile de prétendre représenter la population des personnes sous pilule contraceptive sans prendre en compte un pan entier de cette population.

Alors oui, la pilule a largement influencé ma vie amoureuse, et ce de manière durable et flagrante. Parce que vois-tu, grâce à elle, je peux croiser un miroir sans avoir envie de pleurer, et aussi surprenant que ça puisse paraître, ça améliore vachement la confiance en soi et ça aide drôlement pour les rencontres de ne pas se sentir horrible. Et bonus à la prise en continu qui me permet de m'affranchir des contraintes matérielles des règles au prix... d'une meilleure efficacité contraceptive.

Et un autre point : si tu prends la peine de passer du temps sur un tel projet, par pitié, ne parle pas à tout va de "produit chimique" avec la charge négative que tu mets derrière cette expression. À la limite, tu peux parler "d'hormone de synthèse", et cette expression n'est pas négative (ni positive d'ailleurs, juste factuelle), parce que ces hormones de synthèse servent à des tas d'emplois thérapeutiques indéniables. Un produit chimique, ça ne veut pas dire grand chose, c'est pratiquement un pléonasme.
 
Dernière édition :
9 Octobre 2019
4
4
654
24
Je partage mon expérience également car lire tous les précédents témoignages m'a été très utile.
Attention pavé!

J'ai pris la pilule à 15 ans pour des règles douloureuses, irrégulières, et de l'acné (en aucun cas à ce moment pour sa fonction première : contraceptif)... j'ai commencé avec Varnoline Continue puis je suis passée à Jasmine. En 4/5 ans de pilule j'ai du faire 2/3 analyse de sang à tout casser. J'ai pris rdv avec une gynécologue l'année dernière pour un autre problème et elle s'est intéressée à ma pilule en s'étonnant que celle ci (Jasmine) m'ai été prescrite alors que j'étais fumeuse et surtout qu'il y a eu des antécédents de phlébite dans ma famille (les 3 ensembles font un cocktail explosif)! Elle m'a alors fait faire des analyses de sang spécifique et certains taux étaient bien trop bas(protéine S) , elle m'a demandé d'arrêter la pilule 1 mois et refaire des analyses pour voir : 1 mois plus tard mes taux étaient revenus quasiment à la normale. (La protéine S étant une molécule qui fluidifie le sang ,certaines pilules oestro tel que Jasmine abaissent ce taux et avec des antécédents familiaux de phlébite/thromboses c'est assez dangereux)
Elle me conseille de changer de pilule voir de moyen de contraception mais j'ai continué cette pilule car j'avais trop peur de l'arrêter et voir mon acné revenir et j'étais dans une relation sérieuse (et le suis toujours)(il faut savoir que j'ai trainé mon acné pendant un sacré bout de temps et ça m'a bien traumatiser dans mon adolescence) évidemment j'ai été très bête (:hello:) mais j'ai pris mon courage à 2 mains il y a 2 semaines en arrêtant ma pilule brutalement, à ce moment j'avais refait des analyses de sang pour voir les trucs basiques (cholesterol, triglycérides tout ça) et en comparant avec mes autres bilans sanguins j'ai vu que certains taux avaient encore augmenté (sachant que depuis que je prends la pilule a chaque bilan sanguin ces taux augmentaient). Je n'en pouvais plus de prendre un médicament tous les jours depuis des années et qui je m'en rends compte maintenant me faisait plus de mal que de bien....Je n'ai donc plus de contraception pour le moment et compte me débrouiller avec des préservatifs en attendant de me faire poser un DIU en cuivre.
Il faut savoir qu'avec mes 2 pilules je n'ai jamais eu d'effets secondaires notables (en tout cas je ne m'en rendais pas compte ça s'est fait insidieusement sur des années) pas de prise de poids pas de spotting... quand j'ai arrêté la pilule il y a 2 semaines mes "règles" sont arrivés comme dans mes semaines de pause au bout de 3/4 jours et ont duré 3 jours.

Points positifs :

- peau beaucoup (beaucoup) plus belle (je rigole pas ma peau n'a jamais été aussi belle que depuis mon arrêt ! même sous pilule ma peau gardait qq imperfections mais là plus rien...je me méfie quand même car je sais que c'est au bout de 3 mois souvent que ça revient!) après je n'ai jamais fais d'acné dite "hormonale" avec plutôt de microkyste sur le bas du visage/joues moi j'ai vraiment eu ce qu'on appelle une acné d'ado avec des boutons partout des points noirs la peau grasse donc peut être que maintenant à 21 ans tout ca c'est derrière moi? (hope)
- beaucoup plus heureuse, je me sens vraiment mieux, je me prends beaucoup moins la tête (je sais c'est con mais je me rends compte maintenant que la pilule affectait ENORMEMENT mon moral et mes réactions.. en 2 semaines d'arrêt je n'ai pas eu 1 seule fois le moral dans les chaussettes tout le monde me trouve plus épanouie?!)
- libido? alors il faut savoir que j'ai commencé à prendre la pilule avant de fréquenter des garçons et donc je n'ai jamais su ce que c'était ce mot "libido" en étant sous pilule car maintenant que j'ai arrêté je peux dire que je sais! Je pensais que j'étais une fille froide jamais attirée par "ça" mais enft non! La pilule a endormi mon désir et mon envie pendant toutes ces années de manière terrible! Je n'avais JAMAIS envie et voilà que je découvre ce que c'est!
- moins fatigué et + de souffle : je suis assez sportive et j'ai toujours été assez étonnée de ma manière de m'essouffler vraiment vite, après des rdv chez le cardiologue et pleins de médecins je n'ai jamais trouvé de réponse à ce problème --> depuis que j'ai arrêté la pilule j'ai un bien meilleur cardio et j'ai vu mes performances sportives vraiment s'amélioré
- moins de migraines (je suis sujette à des migraines vraiment pas cool assez régulièrement pareil des milliards d'examens ont été fait sans trouver la cause je ne dis pas que la cause est la pilule car j'en faisais avant de la prendre mais j'ai vu le nombre de migraines diminuées depuis que je l'ai arrêté!)
- ne plus à prendre de comprimé tous les soirs ça libère mentalement

Points négatifs :

pour le moment je vois pas :cretin:

Je suis juste ahurie des effets que la pilule a eu sur moi et j'irais même jusqu'à dire qu'elle ma volé 4 ans de ma vie pendant lesquelles j'étais souvent triste sans savoir pourquoi sans raison à toujours me demander pourquoi je suis pas aussi heureuse que je devrais l'être alors que j'ai aucun pb particulier dans ma vie?... en ayant 0 libido en plus..et j'ai lu tous les témoignages des 35 pages précédentes attentivement et je vois que je suis loin d'être la seule à avoir ressenti un changement niveau moral/humeur assez flagrant et je trouve ça grave.
A aucun moment pendant que je prenais la pilule et que j'étais dans des bas j'ai pensé que c'était la pilule JAMAIS et pourtant...j'ai l'impression de revivre.
Cependant d'un autre côté elle m'a bien aidé car même sans la faire disparaitre complètement elle a diminué mon acné ce qui m'a quand même bien aidé pour me construire.
Alors oui la pilule a été une avancée pour les femmes oui pour certaines c'est très bien oui elle sauve les femmes atteintes d'endométrioses mais attention quand même elle est souvent donné facilement par les médecins (j'en suis la preuve j'ai eu bcp de chance mais ça aurait pu se passer autrement) et peut avoir bien plus d'impact qu'on ne le croit!
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : Membre supprimé 62464
14 Août 2009
20
3 830
5 024
Hello, je déterre un peu le sujet sorry... je voudrais parler un peu de ma situation!
Arrêt de la pilule il y a un an tout pile, j'ai décidé de la reprendre il y a 3 jours.
Je n'ai vu aucun effet positif à l'arrêt de la pilule, j'avais envie de l'arrêter par rapport à tous les soucis de santé que cela peut engendrer mais au final c'est ma santé mentale qui a pris cher avec l'arrêt! J'avais une peau dégueu, retour de l'acné a 30 ans (visage, décolleté, dos) alors que j'ai fait roaccutane il y a 10 ans, perte de cheveux, douleurs pendant mes règles, et surtout j'ai pris une dizaine de kilos alors que j'ai commencé le sport entre temps et que j'ai rien changé à mon alimentation (du fait maison et équilibré au max). La seule explication que j'ai à tous ces "maux" c'est l'arrêt de la pilule... En 3 jours de reprise, j'ai déjà tous mes boutons qui commencent à disparaitre, donc je ne peut que y croire. Vu que j'ai toujours bien supporté la pilule, je vais la reprendre je pense de façon définitive, je prends le risque de bousiller ma santé pour préserver ma santé mentale (la prise de poids c'est vraiment compliqué, mes tca reviennent me hanter...)
Il y a des filles qui ont vécu la même chose ?
 
17 Mai 2016
44
311
2 909
@Lunalovebad Tu n'es pas la seule dans cette situation et je te comprend totalement.
J'ai eu le même cheminement il y a 2 ans : j'ai arrêté la pilule ( qui me convenait tout à fait mais, comme toi, je craignais l'impact des hormones de synthèse ), avant de la reprendre au bout de 10 mois. Mes règles étaient devenues longues, douloureuses et m'épuisaient ; apparition de boutons vraiment vilains au visage, dans le décollecté et le dos ; baisse de la libido et de la lubrification.
Tout s'est arrêté au bout d'un mois de retour sous pilule.

Si cela peut te rassurer, j'en ai parlé à ma sage-femme qui a beaucoup dédramatisé la prise de la pilule. Pour elle, les risques demeurent faibles lorsqu'elles ne sont pas trop dosées ( 4e génération à éviter il me semble ) et s'accompagne d'un mode de vie sain.
 
  • Big up !
Réactions : Lunalovebad et Oldie

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes