Essais sur le féminisme et les études de genre

25 Février 2015
39
893
89
Paris
Bonjour à toutes :fleur:

Je l'ai déjà fait une fois, mais je remercie à nouveau @Miquette d'avoir créé une section "Essais" dans le coin Littérature, n'en trouvant pas moi même. J'espère que cette partie permettra de discuter plus amplement des essais que vous avez lu, peu importe le sujet concerné.

Sur ce topic, je souhaitais créer un sujet regroupant spécifiquement les essais sur le féminisme et sur les études de genre. Très souvent, ces deux thèmes peuvent être regroupés, mais pas toujours, cela dépend bien sûr de quelle branche du féminisme on parle :).

Je trouverai ça intéressant de savoir si vous avez lu des essais sur le féminisme, et si oui, lesquels ? Pouvez-vous en parler, et donner votre avis ? S'ils vous ont marqué, fait changer d'avis ou si vous n'étiez pas d'accord avec ? Pour le moment, je n'ai lu que Beauté Fatale de Mona Chollet, et j'ai démarré la Chair Interdite de Diane Ducret hier soir. J'ai aussi en stock Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir, que je lirai une fois l'ouvrage de Diane Ducret terminé.

Bref j'attends de savoir si vous êtes de nombreuses liseuses d'essais féministes, et sur le genre !
 
20 Avril 2015
26
55
34
26
Nantes
Pour l'instant, je n'ai lu que Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir mais je l'ai trouvé brillant. Je l'ai découvert il y a un an et demi, à une époque où je me posais beaucoup de questions sur qu'est-ce qu'être une femme. J'avais été très impressionnée par la "modernité" du livre, même si de nouveaux problèmes sont arrivés. Il n'y a pas grand chose qui ne soit pas encore et toujours valable aujourd'hui, parce que Beauvoir va vraiment à la source des choses (notamment dans la partie "Histoire" qui est fabuleuse). Pourtant, c'est aussi ce qui fait que cet essai est terrible : les solutions que proposait Beauvoir il y a presque 70 ans, elles ne sont pas encore totalement "appliquées". Certes, il y a eu beaucoup de progrès (notamment avec la contraception et l'avortement) mais rien n'est acquis, que ce soit dans notre pays ou dans le reste du monde.

En tout cas, c'est une idée très intéressante de topic, je prends bonne note des livres dont vous avez parlé ! :top:
 
20 Mars 2015
144
128
714
30
Lille
Bonsoir bonsoir,
Alors je viens ici pour partager quelque-chose, ce n'est pas un essai que j'ai lu, c'est un conte que l'on m'a conté et que j'ai retranscrit de mémoire (j'ai renvoyé la transcription à la personne qui me l'a racontée et elle l'a validée).
Je l'ai trouvé très beau et subtil alors je voulais le faire suivre ici sur le forum et je pense que c'est un bon endroit pour cela, la conversation "écriture" n'étant pas très lue. (c'est l'impression que j'ai eu)

Voici le texte, il se termine par une énigme et je laisserait un certain temps ce passer avant de répondre (ou je le ferait par mp) :
Il était une fois, dans un royaume pas si lointain, un bon roi. Un roi aimant et aimé de ses sujets. Régnant sur un royaume prospère et en paix.
Mais
Un automne, la récolte fut mauvaise et les réserves diminuèrent légèrement... Puis un autre automne, et encore un autre. La famine s'installa.
Très inquiet pour son peuple le roi s’enquérit auprès des sages : Que pouvait-il faire pour ramener l'abondance dans son royaume ?
La réponse fut immédiate : Seule la magie d'une femme peut sauver ce royaume ! Trouve la femme et l'abondance reviendra.
Aussitôt le roi envoya ses chevaliers aux quatre coins du royaume pour annoncer la nouvelle : la femme qui apportera l'abondance épousera le meilleur de mes chevaliers, Gauvain.
Des milliers et des milliers de femmes arrivèrent en hâte, assurant pouvoir ramener la paix et prospérité. Toutes passèrent devant les sages... Toutes échouèrent.
Gauvain, fidèle à son roi, continua à chercher... Un an, deux ans... Jusqu'à trouver une vieille femme, au fin fond des marais. Une sorcière. Bossue, aveugle d'un oeil, au nez crochu, aux chicots aussi noirs que le charbon et dont l'haleine ferait fuir un putois.
Elle pouvait ramener paix et prospérité au royaume, lui assura-t-elle.
Il l'amena donc au palais. Et les sages l'écoutèrent expliquer comment elle sauverait le royaume... Et mirent immédiatement sa magie en oeuvre !
L'abondance revint et avec elle la promesse du roi. Gauvain se devait d'épouser la vieille femme.
Les noces furent célébrées en grandes pompes. Le mariage de Gauvain, meilleur chevalier du roi, et de la femme qui avait sauvé le royaume. Il y eut trois jours de fête !
Puis vint la nuit de noce.
Gauvain rejoignit sa femme qui l'attendait dans leur lit en traînant les pieds.
" Viens mon tendre époux " disait-elle de sa voix stridente.
Il s'assit d'abord au bord du lit puis s'allongea lentement.
Et tout aussi lentement il tendit une main hésitante vers son épouse. Main qui rencontra alors une peau veloutée, puis un doux parfum vint lui chatouiller les narines... Alors il se retourna et se retrouva face à une magnifique jeune femme, au doux sourire.
"Merci" lui dit-elle. En me rejoignant cette nuit, tu as levé la moitié du sort que m'avais jeté une méchante sorcière. Mais, il ne tient qu'à toi de le lever définitivement en répondant à mon énigme :
" Me préférerais-tu belle le jour et laide la nuit ou laide le jour et belle la nuit ?"
Quelle sera la réponse de Gauvain ?
Et vous, si vous étiez à sa place, que répondriez-vous à cette jeune femme ?

Voili voilou,
J'espère que vous allez aimer et que la meilleure gagne ! ;)
 

Tu as raison.

emmerde celles qui excusent les fachos
16 Septembre 2021
868
5 435
404
Avec les copines, on aborde le sujet de l'oppression des femmes et forcément, on parle beaucoup des règles. J'avais conscience que "l'âge reproductif" était source d'oppression (on a ses règles et on fait pas d'enfants, on n'a pas ses règles donc on ne peut pas faire d'enfants...) mais je n'avais jamais réalisé que passer "l'âge reproductif", c'était une "faute" aussi.
Du coup, on me prête Qui a peur des vieilles de Marie Charrel qui parle du traitement social de la ménopause, des rides, de jouir quand on est vieilles, de l'effacement de la transmission vieilles/jeunes...
Je sens que ça va me mettre en colère et me faire penser.
 
1 Octobre 2017
26
154
689
26
Bonjour !

Je suis en train de lire "Mâle Foutu" de Dora Moutot. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça mène à réflexion !!

Jusque là j'étais happée par la lecture, et puis le passage sur le transféminisme me paraît vraiment douloureux à lire. (Je suis une femme cisgenre, et je fais du mieux que je peux pour être la plus inclusive possible quand je prends la parole quelque part. Mais bon, je suis loin d'être parfaite)

Si quelqu'un l'a lu ici, j'aimerais beaucoup discuter de ce passage. (j'ai une verson numérique là donc pas les bonnes pages mais c'est la section "quatrième lutte féministe" en gros)

Évidemment, ce qu'elle expose est son point de vue à elle, libre à nous d'être d'accord ou pas. En ce qui concerne les positions sur le transféminisme, je ne suis pas d'accord mais je n'ai pas autant d'arguments à exposer... juste la démarche de fond que j'aimerais discuter ici avec vous.

En gros, adopter le phrasé inclusif (genre "homme et femmes ont leurs règles") serait se plier aux bons vouloirs des transféministes, que l'on n'oserait contrarier sous couvert de "bien-pensance".
(En tout cas c'est ce que j'ai compris)
Les femmes seraient des femmes non pas à cause de leur identité de genre. Le truc c'est que je ne comprends pas, pour elle, ce qui fait d'une femme une femme.

Pour moi ça pose deux problèmes:
- Ça nie la réalité des personnes intersexes déjà: dans certains cas d'intersexuation, leur genre leur est imposé arbitrairement, donc c'est une construction quelque part.

- Ce n'est pas la première fois que je vois passer le terme de "bien-pensance" et j'ai peut-être absolument rien compris, mais je trouve que ça sonne comme une insulte et vraiment j'ai du mal. En quoi vouloir être plus inclusive serait répréhensible de ma part ? Je fais de mon mieux pour me renseigner sur la cause des personnes transgenres. Je crois fondamentalement que le genre est une construction sociale et que c'est pas ce que tu as dans le slip qui garantit à 100% comment tu te comportes (en soi l'autrice a partagé ce point de vue là aussi). C'est douloureux quand j'ai le malheur de raconter une expérience personnelle de mon point de vue (cis) et que ce qu'on me dit c'est "tu n'es pas assez inclusive ! pense aux autres un peu !" alors que c'est UN oubli parmi tous mes autres efforts.
Et puis, finalement, ces efforts, ce serait de la bien-pensance, du politiquement correct pour ne pas froisser, et c'est tout ? Rien n'est-il jamais assez bien ? Et en quoi c'est un problème de ne pas vouloir froisser les gens ? D'accepter leurs revendications et de se dire qu'on va les respecter, qu'on va les faire se sentir entendu.es parce qu'on est aussi convaincu.es de leurs luttes ?

L'autrice adopte un ton sans pincettes, parfois blessant, mais elle avait effectivement prévenu que ce serait le cas. C'est sa façon de s'exprimer, je trouve que c'est une excellente chose la maniére dont elle le fait et la façon dont elle a expliqué tout ça dès le début. Et honnêtement même si j'ai du mal avec les gens qui mettent leur identité expressive dans le fait d'être blessant.e, là je trouve que ça va bien au-delà parce que c'est justifié, argumenté et ça fait le charme de l'essai je trouve.

Mais par-derrière, pourquoi accuser les gens qui "se plient" et ne blessent pas comme des bien-pensants comme si c'était quelque chose de mal ? C'est tout autant un parti pris expressif, non ?
Elle dit au début ne pas prendre de pincettes et y aller franco, et le seul (là où j'en suis) moment où elle émet une nuance, c'est quand elle commence à parler d'identité de genre.

"Cependant, peut-on affirmer à 100 % de certitude que notre sexe, notre ADN, nos hormones n’ont aucun lien avec nos attitudes genrées ? Évidemment, on en a marre d’entendre des clichés comme « les femmes sont plus douces », on en a marre qu’on « naturalise » nos attitudes et surtout qu’on nous enferme dedans, comme si nous ne pouvions être que ça. Mais n’y aurait-il pas une infime part de vrai là-dedans ? Ne faudrait-il pas douter ?"

En soi je suis d'accord que tout propos devrait être nuancé, c'est quelque chose que j'estime nécessaire pour éviter les raccourcis, les généralités et mieux appréhender la réalité complexe et ses nuances.
Je trouve ça juste dommage que cette volonté de nuance arrive seulement là, au moment de parler des personnes transgenres. Ça ne m'étonne pas qu'elles ne se sentent éventuellement pas soutenues

Enfin bref, beaucoup d'incompréhension de mon côté XD
Vous en pensez quoi ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes