Déconnexion (réseaux sociaux, smartphone ou même internet)

5 Mai 2017
414
2 319
824
Bijour ! Alors tout d'abord je tiens à préciser que je n'ai pas fait de recherche préalable sur un potentiel doublon de sujet (ouh la vilaine). Je crois savoir qu'il y a topic sur les écrans mais, ironie du sort, j'ai tellement de fatigue visuelle que j'ai voulu abréger le truc au max. Donc je checke demain !

Est-ce que certain.e.s d'entre vous ont déjà envisagé de se couper des réseaux sociaux (EDIT : + internet et smartphone) ou bien ont sauté le pas ? Pour ma part : au moins 157 fois. Mais plein de raisons m'en ont empêchée, comme la flemme de dépasser une énergie folle en trucs et astuces pour contourner le système pro et social qui est fondé là-dessus. J'ai passé 15 jours sans téléphone et j'étais dans un état de nervosité permanent, à enchaîner les rdv manqués, à bidouiller la wifi sans le partage de connexion, à essayer de recevoir les infos de ma promo de master sans le groupe whatsapp ni les mails des profs, à me perdre sans GPS, à régler les trucs administratifs (envois de photos d'identité, de cartes mutuelle par mail etc) en déployant une ingéniosité folle pour transférer les trucs sur l'ordi puis retransférer, patin couffin... bref à voguer à contre-courant. Clairement, c'est aussi ce qui m'empêche d'être végane. Je suis quelqu'un de très flemmard de base 8)

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Liens en vrac (beaucoup en Anglais pour l'instant, sorry) :

(1) Des algorithmes dangereux pour le débat démocratique - Libération
How WhatsApp helped turn an Indian village into a lynch mob - BBC News
 
Dernière édition :
28 Août 2017
960
8 517
1 074
Est-ce que certain.e.s d'entre vous avait déjà envisagé de se couper des réseaux sociaux ou bien avaient sauté le pas ?
Effectivement, mais au final j'ai surtout fini par faire la part des choses. Il m'arrive parfois de faire des moments sans réseaux (Allant d'une semaine à 1 mois selon). Difficile de vivre sans à notre époque, par contre, par rapport à tout ce que tu dis, je pense qu'on peut vraiment faire la part des choses.


Mais plein de raisons m'en ont empêchées, comme la flemme de dépasser une énergie folle en trucs et astuces pour contourner le système pro et social qui est fondé là-dessus. J'ai passé 15 jours sans téléphone et j'étais dans un état de nervosité permanent, à enchaîner les rdv manqués, à bidouiller la wifi sans le partage de connexion, à essayer de recevoir les infos de ma promo de master sans le groupe whatsapp ni les mails des profs, à me perdre sans GPS, à régler les trucs administratifs (envois de photos d'identité, de cartes mutuelle par mail etc)
Ici, tu parles surtout de choses qui clairement, ne sont pas du tout ce que l'ont peut qualifier de réseau social. Envoyer l'administratif, même si l'on doit passer par sa boite mail, ne relève pas vraiment dans ce cas du réseau social.
Les rendez vous manqués, s'ils sont professionnels ne sont pas non plus du fait du réseau social. (S'ils sont amicaux c'est autre chose)
Le GPS n'est pas non plus un réseau social.
En fait, en te lisant, je pense que clairement, tu as décidé de but en blanc de te passer d'un smartphone tout court (Ou tout du moins d'internet), comme ça du jour au lendemain. Mais dans l'idée (Tu as regardé des vidéos et autres donc tu dois être assez au courant), l'addiction aux écrans est réelle, et pour le coup c'est un peu comme dire à un fumeur "Bon bah jette ton paquet de clope et roule ma poule ! T'inquiète ça va le faire !" :cretin: Et le tout sans proposer aucun substitut.

Au final, pour revenir au fait de mélanger réseau social et autre, clairement, il y a moyen de se passer, ou de limiter fortement l'impact des réseaux sociaux. Pour le reste, il est bien sur plus compliqué de remplir des formulaires qui maintenant sont surtout en ligne, trouver son chemin quand on a été habitué à avoir un GPS sur soi (Et en soi il n'y a rien de mal).

Pour ma part, déjà j'ai un truc qui m'aide comme pas possible : j'ai pas de smartphone (Oh la tricheuse :lunette: ). Et je peux dire un truc, je le vis très bien, ça ne change pas ma vie. Alors c'est sur, dans certains domaines ou à certains échelons dans une entreprise, c'est obligatoire d'en avoir un avec internet pour être joignable tout le temps. Auquel cas effectivement dur de ne pas en avoir un.
Pour ma part ce n'est pas le cas (Malgré le fait que j'ai souvent des remarques, souvent de mon entourage ne comprenant pas pourquoi et me disant que franchement, je ne suis pas joignable c'est horrible (Alors que si, je suis joignable, par téléphone, par sms, et même par messenger, instagram et autre en fait :lunette: )).

Pour le GPS, dans la ville où je suis en ce moment, j'ai un plan dans mon sac (Très pratique, ça en fait rire beaucoup, mais sachez que quand plus personne n'a de batterie, c'est fantastique d'un coup d'avoir son plan :cretin: ). Quand je dois aller dans des endroits que je ne connais pas, je me renseigne avant sur internet via mon PC, je prend en note comment y aller (Je fais une technique toute pourrie qui consiste à prendre en photo le plan google maps sur mon PC :cretin: ). Et si c'est un rendez vous de dernière minute, je demande à la personne soit de m'indiquer comment m'y rendre, soit de m'attendre à la sortie du métro/bus/que sais je.

Au final, tout ce que je fais est sur PC. Sauf que mon PC, il reste chez moi, donc en dehors du chez moi, eh bien pas de réseaux.
Sur mon PC, j'ai donc toujours messenger, skype, mes mails, instagram (Que j'ai installé via un émulateur), un site de rencontre, discord et voilà.
Je sais que ce genre de sites (Facebook et instagram) peuvent vraiment pourrir l'image et l'estime (Le documentaire "The social dilemma" est vraiment top pour tout ça). Alors pour limiter déjà l'impact et aussi l'envie d'y aller, j'ai fait simple : j'ai trié. Sur facebook, je ne suis que des groupes sur des sujets qui peuvent m'intéresser, et j'ai réduit le nombre (Pour limiter les publications). J'ai cessé de suivre le contenu des ami.es, pour éviter de voir une ribambelle de choses qui donne envie de toujours en voir plus (Vu que j'arrive vite aux mêmes choses déjà vues.) Pour instagram, j'ai décidé de ne suivre que très peu de gens (Des ami.es très proche, quelques dessinateur.rices et c'est à peu près tout.)
Pour les mails, ce ci sont uniquement pros, ce qui limite aussi l'activité (Notamment le week end)

Tu parles notamment de se demander si les gens vont suivre, si tu ne vas pas te faire écarter des groupes ou autre. Dans l'idée, c'est aussi pour cela que se couper de tous les réseaux quand on y est déjà bien installé, ce n'est pas évident. Par contre, si tu le fais et que tu expliques bien pourquoi aux gens, ceux ci peuvent faire le choix de comprendre et de ne tout simplement pas oublier de te prévenir par sms !
Par exemple, whatsapp, c'est pour ma part typiquement le réseau que je ne comprends pas du tout (Dans l'idée où on me demande souvent si je l'ai, alors que la majorité des gens qui me demandent ça résident en France, ne voyage pas ou peu, en bref, autant dire que le besoin principal de l'app est vraiment réduite... (Ou je loupe un truc qui sait !)), et j'estime qu'il peut être déjà suffisamment évité avec ce qu'il y a déjà (Evitant aussi de créer un énième compte pour une énième app), notamment messenger (Qui permet de discuter aussi et ce partout), ou skype (Ou zoom plus récemment) pour la visio.

Au final, la réponse, c'est surtout de savoir ce que toi tu veux bien mettre en place. Le but ce n'est clairement pas de tout faire d'un coup, parce que c'est l'échec assuré, mais d'y aller progressivement (Typiquement : Ai je vraiment besoin de cette application ?)
Il existe peut être aussi des applications pour limiter l'accès à internet à un nombre d'heures par jour ? Il existe aussi des compteurs pour voir le temps passé sur les applications, souvent ça peut être un bon choc de voir le temps passé dessus (Qu'on minimise tout le temps).

Comme je l'ai dit pour ma part (Tout en sachant que j'admet qu'un smartphone c'est pratique (Oui moi aussi je rêve d'un site qui permet de récupérer des invendus alimentaires sans smartphone par exemple:ninja: ), et que c'est facile de m'en passer, car je n'en ai jamais voulu ni eu, que je n'ai pas un statut dans mon travail qui me demande d'en avoir un pour le moment), tout est centralisé sur mon PC, ce qui évite donc d'avoir un accès aux réseaux. Ca ne m'empêche pas que je sais que dès qu'un coup de mou pointe, je vais être tentée d'y aller si je suis chez moi (Et de déprimer encore plus devant la vie que je n'ai pas/la beauté des gens :cretin: ), mais que sans ces sites je n'aurais pas fait certaines rencontres qui me sont chères aujourd'hui. Le but, c'est de savoir doser, aussi complexe que ce soit de par la façon dont sont conçus ces sites.

En bref, à toi de voir comment tu souhaites faire évoluer la chose. Commencer par trier, éliminer le superflu, remplacer, c'est déjà un bon départ.
Et le plus dur certes : accepter que oui, on ne sera pas le premier au courant de tout, mais c'est pas très grave au final.
 
5 Mai 2017
414
2 319
824
@Mamy_Plug Effectivement c'est pas très clair mais je parle d'internet et des nouvelles (plus si nouvelles que ça) technologies, donc l'ordi et le smartphone où les réseaux sociaux ont une grande place.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Mais je pense que même ce qui a des avantages est calibré sur le même modèle que ce qui nous fait chier, sur ce rapport pulsionnel au monde (@Adaline yep c'est ce que je voulais dire par là) et même quand on a l'impression de maîtriser, c'est pas sûr que ce soit le cas. Faut que je retrouve les articles que j'ai lus là-dessus et qui disent en substance que nos capacités réflexives, qui nous aident par exemple à nous projeter sur le long terme et dont on croit qu'elles dirigées nos vies, et qui nous permettent d'inventer des technologies toujours plus avancées, sont en partie gouvernées par notre cerveau reptilien archaïque. Du coup même si ces technologies sont très élaborées, elles sont soumises aux besoins primaires qu'on a d'étendre notre territoire et notre espèce, d'obtenir de la reconnaissance etc... sur le mode de la réaction et pas de l'action. Le cerveau reptilien ne se modifie pas avec l'expérience et quand il est stimulé, on n'a comme qui dirait pas notre mot à dire. Le système économique sur lequel repose maintenant internet fait appel à cette part de nous qui est pulsionnelle et raisonne à court terme. Dans les cours de marketing que j'ai eu l'honneur d'entendre en visio quand je logeais chez une pote ne s'en cachent même pas, et se demandent très clairement comment nous rendre plus dépendants. Idem sur le site sur lequel je suis tombée, où les auteurs faisaient régulièrement appel à des études de cognition et de neuro pour élaborer leurs stratégies. Je trouve ça hallucinant quand on y pense, mais comme ça s'est fait progressivement, on ne rechigne plus vraiment et on y participe. Pourtant je traîne dans un milieu altermondialiste qui a donc une dent contre les GAFA et le capitalisme, et littéraire donc moins connecté que des gens qui font du marketing. Dans certains milieux pro, c'est juste pas possible, quand t'es un petit employé on te demande pas ton avis, c'est tant pis pour toi (e-travail, blurring). Même dans le domaine de la recherche il faut avoir internet, les profs de fac l'utilisent largement, c'est là qu'on cherche les références, etc. Parfois on lit les conditions de conservation des données, mais c'est usant et sur certains sites c'est pas à la carte. C'est pour ça que c'est pas qu'une question de RS pour moi (faut que je corrige ce titre 8)).

Donc pour conclure, je sens à titre personnel que faire un seul petit compromis ne suffit malheureusement pas et qu'il faut désapprendre tout ce qui pourtant me semble indispensable et jouissif. Je me connais assez pour savoir que je serai toujours tentée d'utiliser les RS et les applis liées à Google si je coupe pas le pb à la racine, mais d'autres ont plus de discipline que moi. Dans tout les cas, arriver à couper d'un coup, ça peut être cool et je pense que ça a un côté plus percutant et régénérant parce qu'on prend réellement conscience de ce qu'on perd et on voit le changement;
Mais le faire progressivement, c'est plus adapté quand on fait une désintox, même si ça peut être un piège qui nous donne l'impression d'avoir échappé à la dépendance et nous pousse à arrêter alors qu'on n'a encore fait qu'un pas par rapport ce qu'on avait identifié initialement (typiquement mon cas).
 
Dernière édition :
5 Août 2020
218
1 303
204
32
yvelines
Bonjour
C'est "drôle" car je me suis fait la même réflexion récemment, suite au visionnage d'une vieille série où les persos avaient des portables type talkie walkie ou juste le premier nokia. Les ordis étaient énormes et étaient utilisables depuis une bibliothéque, un centre de recherche etc. Quand un perso veut prévenir un autre que la police arrive et qu'il doit vite quitter l'appart où il fouille sinon il va se faire chopper, la seule solution est de grimper aussi dans l'appart pour le tirer de là, pendant que le troisième comparse part distraire le policier.

Et tout ça, m'a fait repenser à "comment je faisais avant d'avoir un portable et qu'internet soit si accessible?" J'ai eu mon premier portable à 18 ans. Et mon premier smartphone … à 21 ans je crois.

Quand on savait pas un truc, on attrapait le dico. Puis on allait à la biblio pour lire sur le sujet. Et si on avait la flemme et bien tant pis. Moins d'infos inutiles dans le cerveau. Ou alors on demandait aux gens plus âgés ou à nos amis. "Au fait tu sais quand est mort Martin Luther King? Non ? Bon bah… tant pis"
Quand on donnait un rendez-vous, on donnait l'heure et le lieu précis. Et c'était tellement mieux.
Pour ces deux aspects là je pense que je peux le faire dans ma vie quotidienne.

Pour se repérer, on avait des cartes routières. Sinon on demandait de l'aide aux commerçants, aux passants. Aujourd'hui, je fais un dessin sur feuille depuis google maps, j'utilise street view et puis ensuite une fois sur place, j'utilise le dessin et ma mémoire des lieux. Et j'aime tellement explorer et me balader que c'est tant mieux, c'est plus intéressant que de suivre bêtement une voix off. Sauf en voiture où c'est plus stressant car on se fait klaxonner quand on cherche sa route.

Voilà c'étaient mes réflexions d'y a 2 semaines
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes