Je rejoins tous les posts au dessus, je trouve l'article drôle et bien écrit.
Mais dans la vraie vie c'est un gros non. Y'a des situations où un congé serait important qui passe avant le fait de jouer à Bob l'éponge avec son foie.
Genre les règles douloureuses, la fausse couche...
Et au passage non, se mettre une mine n'est pas émancipateur, non être bourré.e au point de pas tenir debout le lendemain ne fait pas de vous une personne cool et so adulte. Vos collègues vous détesteront juste si vous prenez ce genre de congé.
 
J'avoue que je suis surprise des réactions qui prennent très premier degré cet article :ninja:
Il a visiblement été écrit lors d'une gueule de bois donc c'est tout à fait le genre de pensée qu'on peut avoir à ce moment là ! Et je trouve la plume de Kalindi toujours aussi drôle !

D'ailleurs pas forcément besoin de boire comme un trou pour avoir la gdb. Il m'est déjà arrivé après une bière d'être dans un mal absolu le lendemain parce que fatiguée/stressée/pas assez mangé :dunno:
 

Gargouillette

Guérir et avoir la :banana:
@-Loreleï- : pour ma part, c'est parce que je l'avoue, je suis très grincheuse au sujet de l'alcool. J'ai trop souffert de l'accent prédominant que mettaient mes camarades de classe et d'unif au sujet d'un type de boisson dont je me bats personnellement les mollets. Pour moi c'est : oui ok tu bois... et ? Mais c'était la surenchère à celui qui buvait le plus, vomissait le plus, avait le plus de vie sociale le soir et perdait le plus la mémoire le lendemain :lunette:Et moi j'en avais rien à carrer mais je me sentais seule dans mon registre. Bref, le ton de l'article, je pense aussi qu'il est dans le registre humoristique mais j'ai hésité, vu qu'elle dit que ces congés existent dans certains pays :cyclope:
Mais bon, pour moi l'alcool est le sujet le plus chiant du monde après le papier wc :vex:
 
@Gargouillette A ce niveau là je comprends tout à fait effectivement...

@Khyra Moi ce qui m'embête c'est que l'un ne devrait pas être au détriment de l'autre. Pour plein de domaines. Je suis 100% d'accord avec toi pour les règles douloureuses, et ça marche pour d'autres choses, mon collègue épileptique qui a eu un souci dans sa prise de médicaments, mes migraines, les règles douloureuses, etc. Mais en fait le problème ce n'est pas d'accorder un congé pour la GDB, le souci c'est que les règles douloureuses ne soient jamais prises en considération.
Bien sûr qu'il y a quelque chose de "choisi" dans la gueule de bois (et encore, pas toujours), mais je rejoins @Jester. sur le lâcher prise comme nécessité.

Et je continue à penser que l'article de @Kalindi était écrit assez second degré.
 
Petite anecdote perso qui explique peut être mon côté grincheux. Quand mon frère a fait son année de conscrits il avait 19 ans et était en CDI. Il s'est pris des murges monumentales à chaque occasion avec ses charmants copains ( la foire, la vente de bougies, la vogue, la vente de brioches) chaque occasion était bonnes pour revenir défoncés et ils mettaient tous des jours à s'en remettre et tout le village était totalement ok pour leur servir un petit verre pendant qu'ils faisaient la tournées des maisons.
Le lendemain de la vente des brioches après un week end de beuverie il n'a pas été capable d'aller bosser, vomissements et compagnie il a donc appelé le médecin de famille qui lui a fait un arrêt maladie de trois jours en rigolant "ah la la ces jeunes", ses collègues et même ses chefs étaient aussi ultra dans la compassion et trouvait ça limite mignon et sacrément cool ces vrais mecs qui faisaient perdurer les traditions des petits villages.
Ce médecin c'est le même qui me faisait des arrêts à contre cœur de UN jour celui où j'allais le voir dans le cadre de mes règles hémorragiques pendant mon année de stage du côté de chez mes parents parce que "ça va un Spasfon et ça passe les règles faut arrêter de s'écouter au bout d'un moment"...
Ce qui me met en colère c'est que je n'ai aucun mal à croire que la société serait prête à étudier sérieusement cette proposition et qu'il y a moins de gens (mecs, vieux médecin) qui vont considérer d'un mauvais œil ces mecs qui sont en arrêt le lendemain d'un week end arrosé que de mecs qui refusent d'embaucher prioritairement des femmes parce qu'elles sont chiantes quand elles ont leurs règles (et des gosses n'en parlons pas).
L'argument de la décompression j'ai aussi du mal, l'alcool pour moi ça représente des proches morts de cyrhose, des mecs qui profitent de cet argument pour se comporter encore plus comme des prédateurs dans les rues (pour moi les mecs alcoolisés sont encore plus dangereux que les autres) ça rend des femmes plus vulnérables en soirée, j'ai du mal à voir ce qu'il y a de cool dans le fait de perdre tout contrôle sur soi-même.
 

Mewen

Aaron Burr, Sir
@Mymy Haegel @Kalindi Je ne rentre pas dans le débat des jours de congés, mais je trouve que l'article, aussi second degré soit-il, devrait tout de même proposer un encart à la fin pour rappeler les dangers liés à la consommation d'alcool et donner des liens pour les personnes en difficulté par rapport à leur consommation ou celle de leur proches.
 
@Mymy Haegel @Kalindi Je ne rentre pas dans le débat des jours de congés, mais je trouve que l'article, aussi second degré soit-il, devrait tout de même proposer un encart à la fin pour rappeler les dangers liés à la consommation d'alcool et donner des liens pour les personnes en difficulté par rapport à leur consommation ou celle de leur proches.


Une bonne idée, d'autant plus lorsque le magazine a pour vocation de s'adresser avant tout à un public plutôt jeune :fleur:
 
Et encore si il y avait un projet de loi (ça a peut-être déjà été le cas par le passé) sur un arrêt maladie en cas de règles douloureuses (et pas forcément des crampes, il y a les migraines, les vomissements), il y aurait des mecs qui diraient "et nous alors ? arretez de pleurnicher pour rien :crying:" :lunette:
Si un projet de loi proposait spécifiquement un congé "règle douloureuse", toute femme qui vit pas bien ses règles que je suis, je serais contre aussi. Parce que je préférerais laaaaaaaaaaargement que les différentes conditions de santé invalidantes, qu'on soit homme ou femme, que se soit à cause de règles, de problème de dos, de vésicule, de migraine, d'intestins etc soient mieux considérés par TOUT LE MONDE, y compris le monde de l'entreprise.

Je refuse que parce que je suis dotée d'un utérus, la société me considère comme une chose fragile qui nécessite par défaut des congés pendant mes règles. Je les vis moyen bof et clairement, je suis beaucoup plus à l'aise chez moi mais ça ne m'empêche pas de bosser. Je n'ai pas de douleurs invalidantes. Par contre, j'ai d'autres types de douleurs qui sont bien plus invalidantes (et persistantes) que mes règles (au choix, dos, intestins). Alors que Micheline puisse rester chez elle parce qu'elle a mal pendant ces règles, ouais, tant mieux pour elle mais si moi à côté, quand je suis pliée en deux par mes problèmes d'intestin, je dois serrer les dents et aller bosser... ça étonne quelqu'un si je le vivais mal ?

On pourrait, plutôt que de réclamer des projet de loi pour sa propre gueule, proposer de renforcer les dispositifs déjà en place (ou en proposer d'autres s'il faut vraiment) et qui ont l'avantage de ne pas être basé sur un genre ou tout autres classement de groupe. Je pense au dossier MDPH qui est déjà pas mal mais qui pourrait être largement mieux (notamment une harmonisation nationale des critères).
Qu'on ait des douleurs ou plus généralement une condition de santé invalidante (= entravant le quotidien, dont d'exercer son travail) même sporadique mais régulières (comme des règles douloureuses) on devrait pouvoir ouvrir plus facilement un dossier MDPH pour avoir des aménagements du quotidien dont des jours de congés quand on a trop mal pour faire autre chose que se rouler en boule dans son lit, qu'importe que ces douleurs viennent d'un utérus, d'un intestin ou autre.

******************************************

Quand à oser, même sur le registre de la blague, demander des congés pour pouvoir se bourrer la gueule.... j'ai pas les mots pour décrire à quel point je trouve ça irresponsable et intolérable. La Rédaction a la mémoire courte, il n'y pourtant pas si longtemps que ça que Clémence Bodoc publiait un journal de sobriété...

L'alcool, comme toute autres substances psychoactive, a des conséquences sur sa propre santé, mais c'est surtout se mettre en danger soi-même et surtout les autres. Si vous voulez vous bousiller la santé, faite-le, mais pas par des comportements qui vont avoir des conséquences sur d'autres qui n'auront rien demandé.
 
@Arsinoée

Alors techniquement les "congés" pour des migraines, des soucis de dos, des douleurs, des soucis d'intestins : ça existe déjà et ca s'appelle l'arrêt maladie. Et quand c'est en plus dans le cadre d'une affection de longue durée (donc quand les problèmes de santé sont récurrents), il n'y a pas de jours de carences avec certaines conventions d'entreprises.

J'avoue que je trouve ton commentaire un peu...validiste ? Parce que finalement on est pas dans le corps de Micheline pour savoir si ses règles sont vraiment handicapantes. À priori toi, malgré les douleurs, tu arrives à aller bosser. Mais je prends mon exemple, moi, qui suit infirmière, est des douleurs dignes d'un calcul rénal chaque mois durant deux jours, a des vomissements, des migraines et est plié en deux avec hémorragie ++, ben ouais les congés des règles je les prendrais bien. Et honnêtement je me considère pas comme fragile XD ! Loin de la. D'ailleurs finalement c'est quand on traite ces femmes de fragiles qu'on perpétue un peu la vision de fragilité des règles de la société.

Et ouais je suis aussi handicapée à coté (maladies auto immunes articulaires), et franchement les règles sont des fois plus fortes que mes douleurs dues à ma maladie.

Après oui je suis d'accord que si ça existait, ça nous mettrait encore plus au banc de la société à cause des à priori des hommes sur les règles. Mais en soit ça serait pas la faute aux congés mais bien la faute aux gens qui perpétuent les rumeurs entourant les règles.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes