Challenge de lecture MadmoiZelle 2022

27 Juillet 2013
231
903
3 744
@PennSardin top, merci !
J'ai réussi à l'intégrer, je suis un peu comme ça :cheer: parce que le code, excel, tout ça, on a jamais été très copains x)
Je vais voir si j'arrive à ajouter une colonne "pourcentage du nombre de livres total" à côté^^
 
16 Avril 2016
774
2 821
1 764
29
@Bulleuze top!
Pour le % rien de plus simple ds une case tu fait une formule = case nbre de livrepr la décennie / case nbre total de livre

Et bien sur tu met ta case en question en format %
 
  • Big up !
Réactions : Bulleuze
17 Avril 2020
40
245
179
Bonjour, bonjour !
Eh bien je suis très franchement en retard sur mon update de lectures... Que voici donc enfin !

5. Un livre qui se déroule dans un pays froid
Troll, Eiríkur Örn Norddahl (380 p.) (Islande)
J'ai peut-être loupé quelque chose parce que le bouquin a l'air d'avoir fait parler en bien, mais je n'ai pas du tout aimé.
Le personnage principal est une personne intersexe qui ne s'identifie à aucun genre. Jusque-là, ça m'intéressait bien.
C'est aussi un troll qui dézingue un peu tout le monde, et là, on m'a perdue :stare:

11. Le premier livre d’un·e auteur·ice
After®, Auriane Velten (252 p.) <3
Gros coup de cœur de l'année !
On se situe environ 3 000 ans après notre ère, dans une société paisible. Un des individus, curieux de tout et surtout du passé, va venir questionner un peu tout ça.
J'ai trouvé le bouquin vraiment brillant, avec une très belle réflexion sur l'humanité.

29. Un livre écrit après 2010
Le gnome qui voulut être fée, Audrey Alwett (32 p.)
Une nouvelle assez sympa sur… un gnome qui voulait être fée, donc ;)

35. Un livre de SFFF (science fiction, fantastique, fantasy)
Fées, weed et guillotines, Karim Berrouka (366 p.) <3
Bourré d'humour et de situation rocambolesques. J'ai adoré. Un gros coup de cœur là aussi (dans un style trèèèèèès différent d'After®).
Suivi dans mon édition (trop belle) par la nouvelle Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m'égarer (que j'ai achetée comme une quiche la veille de me rendre compte qu'elle était à la fin du bouquin :clap:). J'ai un peu moins accroché, mais elle était marrante aussi.

37. Une relecture
Happy hour à Mossoul, Jérémy Ferrari (251 p.) <3
Une relecture que j'ai autant appréciée que la première fois. Un humour noir décapant qui croque un portrait très sympathique (non) des dirigeants qui s'échangent des bouts de territoires comme si cela n'avait aucun impact sur les populations, de la guerre, la colonisation...

41. Un livre dont le titre est long (plus de 7 mots)
Hier je vous donnerai de mes nouvelles, Pierre Bordage (253 p.)
Un recueil de nouvelles assez variées, lecture agréable.

87. Un livre avec un titre poétique
À rebrousse-temps, Philip K. Dick (256 p.)
Je suis complètement passée à côté. Le pitch avait pourtant de quoi me parler.
En raison de l'effet Hobart, le temps suit un cours inversé : les morts reviennent à la vie, les individus rajeunissent…
Mais je suis passée à côté des enjeux, et j'ai trouvé les personnages passablement insupportables.
Hâte quand même de lire d'autres Philip K. Dick, dont j'avais adoré Ubik.

99. Un livre publié chez une maison d'édition spécialisée (ex: Éditions Picquier pour la littérature asiatique)
Jardins, Estelle Faye (15 p.) <3
C'est une nouvelle publiée dans la collection "Le club de la nouvelle" des éditions Actu SF (spécialisées en littératures de l'imaginaire). Publiée précédemment chez Mnémos (également spécialisée dans les littératures de l'imaginaire).
Une superbe nouvelle d'Estelle Faye dont j'avais envie de lire quelque chose depuis longtemps (et dont Les Seigneurs de Bohen m'attendent patiemment dans ma bibliothèque).

22/50 (je n'avance pas beaucoup cette année !)

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
9 Mars 2013
1 028
8 150
4 164
Bilan Juillet : cinq livres lus au total, trois qui entrent dans le cadre du défi.
54/100

35. Un livre de SFFF (science fiction, fantastique, fantasy)
La Servante Ecarlate, Margaret Atwood.
Après tant d'années, je me suis enfin décidée à le lire. D'Atwood, j'avais lu quelques ouvrages (son premier roman et Cat's Eye en non SFF, The Blind Assassin en SFF). Je trouvais que c'était une bonne autrice sans pour autant que cela me parle énormément à un niveau personnel. Un peu pareil ici, malgré un contexte où j'aurais pu me dire "oh mon Dieu, on s'achemine vraiment vers cette société dystopique!". J'ai été un peu fatiguée par la dimension réflexive du roman (l'épilogue était ultra-chiant, je trouve). Et il y avait des zones d'ombre dans la société pré-coup d'Etat théocratique qui m'ont un peu chiffonnée (même si j'ai apprécié l'absence d'info-dump). Je n'ai pas beaucoup cru aux relations de la narratrice avec les autres personnages (son amie, sa mère, le chauffeur). Je crois que j'ai plutôt apprécié le fait que l'héroine n'avait rien d'héroique.

36. Un livre qu’on t’a recommandé
Bergère, Constance Debove.
Une lecture agréable qui raconte l'estive pyrénéenne d'une bergère avec un troupeau de brebis et leurs deux chiens de protection, sa chienne et sa yourte. J'ai été un peu fatiguée par sa manière d'aborder la question de l'ours tout en bottant en touche. Je n'ai pas été très sensible à la manière dont elle décrivait sa relation avec le troupeau, même si j'ai trouvé ça intéressant. Son travail avec son chien par contre, j'ai apprécié, ainsi que sa description d'une solitude au féminin.

67. Un livre auquel tu donnes une deuxième chance
Du Consentement, Genevière Fraysse
Franchement, comme souvent en philo, j'ai fait beaucoup d'efforts pour une bien maigre compensation. Je n'ai pas vraiment compris ce dont il était question et j'ai l'impression que l'autrice n'aboutissait à rien de précis, y compris quand elle abordait des questions concrètes (travail du sexe, port du voile). Bof. Ne plus acheter d'essais de philo.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
28 Septembre 2015
2 039
8 809
2 074
28
Je suis à 36 livres pour le challenge

61. Une BD/roman graphique qui parle de LGBTQIA+ : Coming in – Elodie Font & Carole Maurel

Ce roman graphique est l’histoire de Elodie Font sur l’acceptation de son homosexualité, son Coming in. C’est le prolongement de l’excellent podcast du même nom, sorti en 2017. L’autrice nous révèle son parcours d’adolescente et de jeune adulte : le déni de son orientation sexuelle, ses relations avec des hommes, le mal-être et le deuil de l’hétérosexualité. C’est un livre intime et touchant, illustré magnifiquement par @carole.maurel. J’adore ses dessins, le trait est authentique et les couleurs sublimes !

81. Un livre d’un·e auteur·ice que tu as entendu·e en interview/conférence/table ronde… : Maltriarcat – Anaïs Lecoq

En tant que brasseuse amateure et future paysanne-brasseuse, je devais lire ce livre, c’est chose faite ! Maltriarcat est un essai sur la place des femmes dans le milieu de la bière. Elle explique l’histoire de la bière : boisson fermentée brassée, à l’origine, par des femmes, jusqu’à ce que la religion s’en mêle et que l’activité devienne rémunératrice pour les hommes. L’autrice aborde ensuite le markéting genré de la bière qui associe les bières légères et aux fruits pour les femmes. La dernière partie du livre est consacrée à la place des femmes et personnes LGBTQ+ dans les brasseries. L’autrice a fait un gros travail de recherche, le livre est d’une grande qualité, il est très agréable et facile à lire.

16. Un livre que tu as trouvé dans un podcast ou sur les réseaux sociaux : Le sang le la Cité, Capitale du Sud tome 1 - Guillaume Chamanadjian ♡

Ce livre est le premier tome d’une double trilogie : Capitale du Sud de Guillaume Chamanadjian et Capitale du Nord de Claire Duvivier. L’histoire se déroule à Gemina, une cité dont le pouvoir est divisé entre grandes maisons qui règnent chacune sur un territoire. Chaque duché défend ses intérêts, créé des alliances et trahit d’autres maisons. Il règne dans le livre, une grande manigance politique que l’on découvre petit à petit en suivant Nox, un commis d’épicerie qui parcourt la ville pour livrer des produits. Le jeune Nox fait partie de la maison de la Caouane et s’intéresse aux légendes de la ville. Petit à petit, le mystique et la magie s’immiscent dans le récit ; même si on ne comprend pas tout, l’intrigue est complexe, cela laisse de belles perspectives pour les tomes suivants. La Cité est un personnage à part entière, presque vivante. L’ambiance de cette ville du sud avec son port, ses ruelles et les maisons aux toits de tuiles est très agréable. J’ai beaucoup aimé découvrir la ville grâce à Nox, j’ai eu l’impression de partager une fougasse entourée de ses amis, d’avoir peur des brigands dans les ruelles de nuit. Ce livre est une superbe découverte et j’ai hâte de me plonger dans les tomes suivants. Je vais alterner entre la série du sud et du nord, le prochain sera donc Capitale du Nord.
 
18 Août 2016
1 367
6 064
2 064
39
j'ai trouvé un manga parlant lgbt. je ne l'ai pas aimé. il s'agit de twittering birds never fly: un yakuza tombe amoureux d'un jeune homme, mais leurs mondes peine à coïncider. finalement, c'était une romance, et malsaine avec ca.

par contre, en non manga, j'ai lu dreadnought qui parle d'une adolescente trans transitionnée par la réception de super pouvoirs. et pour le coup, c'était super jouissif. mais c'est le genre de bouquins ou ca passe ou ca casse, les avis sont très tranchés sur goodreads.

plus qu'un bouquin pour finir le challenge (un classique pour enfant), et ce sera le magicien d'oz illustré par benjamin lacombe et raconté du point de vue de l'épouvantail. il m'aura fallu lire un peu plus de 6x plus pour y arriver. mais la lecture est compulsive chez moi.
 
  • Big up !
Réactions : Kazia et Tankli
28 Septembre 2015
2 039
8 809
2 074
28
J'ai lu 40 livres pour le challenge. Mes dernières lectures :

21. Un livre d’un·e auteur·ice qui a écrit plus de 10 livres : Les Vieux Fourneaux tome 6 – Lupano & Cauuet

BD humoristique sur le légendaire groupe des Vieux Fourneaux. Dans ce 6ème tome, ils nous emmènent en Guyane pour protéger la forêt amazonienne. Pas le meilleur tome mais j'ai passé un bon moment

7. Un livre qui se lit en un jour : La dame blanche – Quentin Zuttion

Estelle est infirmière dans une maison de retraite. Tous les jours elle aide, accompagne, écoute, nourrit les résidents. Elle s’attache à ses personnes, elle pleure ceux qui partent. Elle côtoie régulièrement la mort et doit l’annoncer aux familles, sans jamais montrer sa tristesse et son attachement. Ce beau roman graphique est tout en émotion, les dessins sont doux, dans des teintes de gris et de bleus. La vieillesse, la maladie et la fin sont abordés de manière touchante.

78. Un livre écrit en collectif : Amoureuses – Revue Soeurs

Chaque trimestre, la revue Sœurs met à l’honneur des poétesses du monde entier. Ce numéro est consacré uniquement aux amours lesbiens. Chaque poème est accompagné d’une illustration de Louise de Crozals et d’une courte biographie de la poétesse. J’ai beaucoup aimé ce numéro et j’ai été très touchée notamment par le poème de Rosa Maria Roffiel (écrivaine et journaliste mexicaine née en 1945), la douce danse.

76. Un livre dont le titre est une phrase : On ne choisit pas qui on aime – Marie-Clémence Bordet-Nicaise

Marie-Clémence est une issue d’une famille bourgeoise, catholique et est mariée avec une femme. Dans ce livre elle témoigne de sa rencontre, à 21 ans, avec Aurore, puis de son coming-out à sa famille et surtout des difficultés qu’elle a rencontrées. Sa mère et ses grands-parents ont mis beaucoup de temps à accepter sa relation avec Aurore, beaucoup de larmes ont coulé pour se faire accepter dans sa famille. Le livre est parfois révoltant, assez émouvant mais positif.
 
15 Mars 2014
43
252
2 909
Bruxelles
Coucou, ça fait longtemps :cretin:
Une baisse de lecture (heureusement, j'avais pas mal d'avance) et un gros manque de temps plus tard, voici donc le bilan de mars à fin juillet. Je vais donc essayer de faire court !

MARS

32. Un livre qui parle de nourriture : Les délices de Tokyo, Durian Sukegawa <3

Une relecture, un livre tout doux et très touchant.

45. Un livre écrit par un·e auteur·ice qui est connu·e pour autre chose (journaliste, sportif·ve…) : Sherpas, fils de l'Everest, Particia Jolly et Laurence Shakya
Très intéressant et clair sur la structuration du tourisme dans la région et l'histoire de la conquête du toit monde à travers la tragédie qui a emporté seize sherpas lors d'une avalanche en 2014.

53. Un livre dont le personnage principal fait partie d’une minorité : Sublime Royaume, Yaa Gyasi
Il m'a bien plus convaincue que No Home, un récit d'immigration et de quête d'identité prenant.

73. Un livre à la couverture moche : Au coeur des Himalayas : le Népal, Alexandra David-Néel :hesite:
J'aime les récits d'exploration et Alexandra David-Néel est certainement impressionnante, mais j'ai trouvé agaçant son mépris de l’hindouisme populaire et donc de la majorité des Népalais.e.s ("les tibétains sont tellement plus raffinés, et cultivés gnagnagna").

80. Un livre dont le nom de l’auteur·ice commence par la lettre P : Le tigre de Katmandou, Michel Peissel <3
Excentrique, exotique et enthousiasmant.

81. Un livre d’un·e auteur·ice que tu as entendu·e en interview/conférence/table ronde… : Une écologie sans frontières, Vanessa Nakate
Très chouette essai, j'ai aimé les réflexions sur l'invisibilisation des voix africaines sur la lutte pour le climat et l'héroïsation de certain.e.s militant.e.s.

AVRIL

6. Un livre emprunté (bibliothèque, ami·e, famille…) : Tangente vers l'Est, Maylis de Kerangal <3

J'aime définitivement vraiment beaucoup la plume de cette autrice.

7. Un livre qui se lit en un jour : Le chat qui venait du ciel, Hiraide Takashi
Roman contemplatif avec beaucoup de charme, mais qui m'a laissée sur ma faim.

97. Un récit de vie : Les Népalaises de l'Everest, quand ascension rime avec émancipation, Anne Benoit-Janin :hesite:
La thématique m'enthousiasmait, mais on a surtout une addition d'interviews agencées selon un schéma semblable, j'aurais aimé plus d'appareil critique et moins de répétitions.
(est-ce qu'on finit par comprendre où j'ai voyagé en avril ? :rire: )

MAI

64. Un livre de vulgarisation scientifique : Mappa mundi : la grande aventure de l'invention du monde, Paul Claval

Un beau livre plein de cartes qui raconte comment les humains ont appris à appréhender le monde, mais qui pompe apparemment beaucoup sur un autre essai...

96. Un roman de SFFF écrit par un·e auteur·ice français·e : La ville sans vent, Eléonore Devillepoix
Il ne m'aura pas beaucoup marquée (de fait, je ne lirai pas la suite), mais c'était un très bon divertissement tourné littérature ado.

100. Un tome 3 : Anne de Redmond, Lucy Maud Montgomery
Je continue d'aimer cette série, toujours aussi douce, teintée ici d'un peu de tristesse de l'enfance qui s'en va. Une belle lecture, mais je ne pense pas que je vais continuer : je n'ai pas très envie des intrigues familiales/domestiques à suivre.

JUIN

37. Une relecture : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Eric-Emmanuel Schmitt :hesite:

C'est mignon mais je pense que j'ai passé l'âge du lectorat cible pour celui-ci.

39. Le livre d’un·e auteur·ice qui a reçu un prix Nobel : La guerre n'a pas un visage de femme, Svetlana Alexievitch <3
Je l'ai dévoré. Vraiment intéressant, très dur également, une lecture particulière en ces temps de guerre en Ukraine.

44. Un livre qui a reçu un prix : Le Dieu des Petits Riens, Arundhati Riy
Je dois évidemment reconnaître les qualités littéraires de l’œuvre, sa plume très inventive, mais j'ai galéré avec le nombre de personnages, la chronologie qui part dans tous les sens et la noirceur sans fin du récit.

JUILLET

33. Un livre qui fait partie d’une saga : Nevermoor, the trials of Morrigan Crow, Jessica Townsend + 35. Un livre de SFFF (science fiction, fantastique, fantasy) : Nevermoor 2 - Wundersmith : the calling of Morrigan Crow, Jessica Townsend <3

Mon cœur d'enfant est absolument comblé par ces lectures, et il me tarde de lire le troisième tome.

62. Une histoire d’amitié : Lettres perdues, Jim Bishop
J'ai beaucoup accroché au style graphique et au côté loufoque de cette BD, mais je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages.

x

Août est un bon mois avec 5 livres au compteur actuellement. Je suis donc "dans les temps" avec 45 bouquins lus sur l'objectif de 70 :rockon:
 
18 Août 2016
1 367
6 064
2 064
39
bon ben j'ai fini avec le magicien 'oz de l franz baum, illustré par lacombe etadapté par chépluki. jarnibleu, que c'était beau! je connaissais déjà l'histoire par l'anime qui passait sur fr3 et d'autres réécritures, mais l'univers lacombien me fait vraiment kiffer.

du coup, je n'ai plus qu^à me contenter de mon challenge gooreads à 900 bouquins. naturellement, à mi-parcours, les règles du jeu ont changé et il n'est plus possible d'ajouter soi-meme les livres qui ne font pas partie de la base de donnée. résultat, en 2 mois, mon challenge est tronqué d'une dizaine d'ouvrages, déjà: ils ne sont pas très rapides pour rajouter les ouvrages demandés. du coup, je suis pas prête de passer à 1000. mais bon, 900 livres ca va, c'est suffisamment nerd.
 
  • Big up !
Réactions : Tankli et Kazia
8 Février 2013
35
145
3 679
Bilan Aout : 63/100 (71/100 en dehors du challenge)

Petit mois de lecture. J’ai repris le boulot et tant qu’il fait beau j’aimerais m’y rendre en vélo et pas en métro. Mais du coup j’ai quasiment plus le temps de lire, surtout avec bébé à s’occuper le soir.

Sinon je commence sérieusement à galérer avec les catégories. Je vais devoir commencer à lire en fonction du challenge pour arriver à mon objectif de 75. Ça va, ça devrait le faire !

15. Un livre dont tu trouves la couverture magnifique
Blackwater T2 : La digue de Michael McDowell
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

78. Un livre écrit en collectif
Ashes falling from the sky de Nine Gorman and Mathieu Guibé
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Un livre d’un·e auteur·ice dont tu n’a jamais rien lu
Avant toi de Jojo Moyes
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

14. Un livre qui se déroule dans un pays que tu n’as jamais visité
Mort sur le Nil d’Agatha Christie
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

19. Un livre dont l’histoire se déroule dans un endroit (pays, ville, région) que tu connais/que tu as déjà visité
Le restaurant de l'amour retrouvé de Ogawa Ito
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
  • Big up !
Réactions : No1, Tankli et Kazia
9 Mars 2013
1 028
8 150
4 164
Bilan d'août : cinq livres lus, deux en cours (L'écho du Lac : j'ai bientôt fini @Samburu :cretin: et Animal Farm). Et les cinq livres entrent dans le thème! :supermad:
59/100

18. Un livre qui parle de livres ou de lecture
La condition Pavillonnaire, Sophie Divry

Une réécriture de Madame Bovary si cette dernière était née dans les années 50. J'ai apprécié la puissance descriptive du roman (je côtoie la France pavillonnaire -comment faire autrement ?- et c'est à la fois verace et acide : velléités spirituelles et culturelles d'M.A, consumérisme, vacances camping-Provence, psychothérapie...).

62. Une histoire d’amitié
The Gustav Sonata, Rose Tremain

Un coup de coeur! :happy: Je l'ai trouvé dans une boîte à livres en Suisse, près du lac Leman. Le hasard fait parfois bien les choses : l'intrigue se déroule dans une petite ville de ce pays, au lendemain de la IIGM. On suit Gustav de l'enfance à la vieillesse, ainsi que ses proches. Sa mère ne sait pas tout à fait l'aimer et cette carence affective le marque à vie. Il entretient d'autres relations où il souffre d'une absence de réciprocité (ou à laquelle il ne peut offrir la réciprocité à laquelle aspire l'autre). J'ai trouvé les dialogues profondément vrais, notamment entre Gustav et sa mère (chroniquement insatisfaite). Un portrait psychologique très réussi. La plupart des autres personnages ne méritent pas Gustav -et celui qui pourrait légitimement prétendre à son amour est mort), et en tout premier lieu son meilleur ami, qui le prend pour acquis et laisse ses névroses parasiter une relation solaire. Ce n'est pas si mélancolique que cela, malgré le résumé que je présente!

93. Le premier mot du texte n’est composé que d’une lettre (L’, à)
Un Endroit Discret, Matsumoto Seicho

Seul intérêt de ce livre : remplir cette catégorie !

95. Un livre appartenant au genre du nature-writing
Ma vie avec les arbres : carnet d'une arboriste, Karine Marsilly

Bon, je triche un peu puisque l'ouvrage tient plutôt du récit de vie, à voir si je trouve mieux d'ici la fin de l'année. J'ai lu ce livre alors que je commençais une rando itinérante qui me faisait passer par une hêtraie mise à mal par la sécheresse. Le livre n'est pas hyper bien structuré et l'essentialisme dont fait preuve l'autrice m'a laissée de marbre (elle aurait évidemment une attitude plus maternante que ses collègues masculins à l'égard des arbres : wtf!). Il y avait un petit côté ésotériste auquel je n'ai pas accroché non plus (pas convaincue par l'idée selon laquelle le cycle de la lune influerait sur celui des arbres mais si ça marche pour elle...). Cependant, j'ai appris des trucs (alors, est-ce que c'est vraiment vrai ? J'espère qu'elle est compétente quand même, malgré ses croyances discutables) : son parcours pro (elle est passée par la case EN) et étudiant, le sexisme qu'elle a du affronter durant sa formation et ses jeunes années (et c'était assez corsé : certains de ses formateurs ou chefs l'ont volontairement mise en danger en mode "t'as voulu faire un métier d'homme, démerde toi" (dans une tempête, dans une arbre difficile... alors que ses collègues masculins ne faisaient bien évidemment pas face à ce genre de difficultés). Elle a constaté une nette amélioration sur ce dernier point (cela fait dix ou vingt ans qu'elle travaille ?), un peu en mode "utilisons une femme comme token" mais tant pis.

99. Un livre publié chez une maison d'édition spécialisée (ex: Éditions Picquier pour la littérature asiatique)
Appel du pied, Risa Wataya

Ce roman a obtenu l'équivalent du Goncourt japonais (prix Akutagawa). Personne d'aussi jeune ne l'avait eu avant Risa Wataya, d'ailleurs. Donc j'avais certaines attentes, je suppose. Eh bien, j'ai été déçue. Je n'ai vraiment pas perçu l'intérêt du livre. On suit les tourments existentiels d'une lycéenne qui s'inflige une certaine solitude car elle méprise un peu ses camarades. J'ai trouvé cette jeune fille pénible et je me suis dit qu'elle aurait du se mettre à faire des puzzles ou à la prothésie ongulaire pour supporter son spleen (ou de se prendre deux trois baffes, pour être complètement sincère).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes