Le topic des profs ou futurs profs !

26 Décembre 2015
823
4 068
1 754
Lutèce
Bonsoir les Madz,

Je vous donne du courage à tous, toutes.
En ce qui concerne les séances routinières, habituelles, qui ne passeraient pas une inspection voici ma réflexion...

L'ESPE nous encourage à faire de chaque séance un tout qui se suffit à lui-même avec une préparation minutée, ou tout est clairement préparé (sous forme de tableau plus ou moins compliqué), au sein de laquelle nous déployons des trésors de pédagogie différenciée, plusieurs exercices (non, attention, je parle mal l'ESPEESQUE, "activités") qui réinventent la roue.
Chaque séance doit être absolument fabuleuse, les élèves doivent en ressortir avec des paillettes dans les yeux, la tête dans les étoiles. Et surtout chaque séance est ultra-précieuse parce que les programmes sont gigantesques et que les heures sautent à toute allure pour différentes raisons plus ou moins légitimes. Donc il faudrait que chaque heure de classe soit aussi géniale,merveilleuse qu'une heure durant laquelle l'IPR vient. :paillettes::paillettes::paillettes::paillettes::unicorn::unicorn::free::free::supermad::supermad:

On retrouve ensuite ce discours plus ou moins allégé en formation continue.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bon.
Repartons de notre réalité, la nôtre, pas des formateurs à la fac.

* Il y a des exercices beaux, qui semblent novateurs qui sont en fait très casse-figure. En histoire par exemple, les tâches complexes où l'élève se met dans la peau d'un personnage historique... Vous imaginez les dérives (et certaines ont eu lieu :goth:) Donc ça a beau être un exercice à la mode, pour moi c'est niet sauf si c'est par l'entremise d'un scientifique "incarné" par l'élève. J'en ai un de prêt que je n'avais pas pu faire en classe l'année dernière à cause de mon arrêt, je le testerai cette année avant de me lancer dans d'autres. Donc tant pis pour l'inspecteur qui y tiendrait comme à la prunelle de ses yeux, j'ai tranché au nom de ma liberté pédagogique avec des arguments convaincants (ou de la pratique selon les cas).

*En ce qui me concerne, je peine à créer certains exercices : j'ai toujours un peu de mal à associer le type d'exercice le plus approprié par rapport à l'endroit où j'en suis dans le chapitre ou par rapport au contenu. Je m'améliore à ce sujet mais je ne choisis pas toujours l'exercice le plus pertinent. Durant mes deux premières années au lycée, après un an de collège, mes exercices étaient toujours trop longs, je n'avais pas le réflexe quiz/ brève vidéo pour les rappels des années antérieures par exemple. C'est ça qui apporte un zeste de diversité. Au début, j'avais peur de faire trop facile avec un quiz ("Qwwa du prélèvement d'information ? Opprobe absolue sur vous...":sweatdrop::sweatdrop::sweatdrop:). Ben oui, mais à ça a le mérite d'être efficace, rapide et de faire participer des élèves qui d'habitude n'osent pas. Donc, hop, une pression ESPEESQUE de moins.

*Par ailleurs, pensez qu'on ne peut pas matériellement chambouler toutes ses pratiques rapidement. C'est, je trouve un métier où l'on teste et on tâtonne beaucoup. On se lance avec un type d'exercice qui nous intimidait jusque là parce qu 'on a une classe sympa qui tiendra la route si elle peine, parce qu'on a des élèves curieux qu'on veut pousser...:supermad:
Avant l'année dernière, j'évitais les exposés parce que je ne savais pas comment m'y prendre. Dans le cadre de la spécialité, on a décidé d'en faire avec mes collègues selon la même organisation et en partageant les sujets pour travailler l'oral. J'appréhendais mais je me suis lancée parce que c'est le seul moyen de préparer un tant soit peu cette punaise d'épreuve sans heures affectées. J'essuie les plâtres même si les élèves sont aidés (fiche méthode, sources données etc.) : ils rechignent, bâclent leur préparation etc. Je me dis que ce n'est pas un exercice qui me convient, que les élèves le sentent et que c'est mort. J'ai hésité cette année mais j'ai persévéré. J'entends des prestations orales solides. Ce qui a changé : je maîtrise davantage le programme et j'ai été bien plus intransigeante avec les élèves qui tentaient de ne pas passer (donc j'ai progressé sur la gestion de classe). Bon et il faut dire que le groupe de cette année est travailleur. Pour les secondes, j'ai par exemple cadré les exposés à fond : je ne les lance pas dans des séances de recherche une fois le sujet donné. Chaque groupe a un dossier documentaire où j'ai rassemblé des articles qui balaient l'essentiel du thème. Après avoir analysé le sujet, décortiqué les articles, ils cherchent ce qu'il manque (les dossiers ne sont pas exhaustifs). Il aura bien fallu 3 années scolaires pour je trouve ma manière de faire travailler les élèves sur des exposés (et différemment selon la discipline, le niveau). Rome ne s'est pas bâtie en un jour.

* Et la variété d'exercices trouve ses limites par rapport à l'évaluation des élèves. En spécialité, les épreuves sont très classiques. Donc en 6 heures ont a l'impression qu'on peut faire plein d'activités variées, fun et toussa, toussa mais en fait, quand en terminale, les élèves n'arrivent pas à faire un plan chronologique, escamotent une partie du sujet, ou basculent dès l'intro dans le HS bah, on réduit les exercices variés, fun et tout le tralala pour en revenir aux fondamentaux.
Si j'avais le temps, en spécialité, je donnerais un sujet de dissertation et un plan à bâtir toutes les semaines. C'est tout ce que les inspecteurs n'aimeraient pas voir. Sauf que quand on a des sujets dignes de concours tels "Les acteurs étatsuniens face aux enjeux environnementaux" bah, exit les miroirs aux alouettes de l'ESPE.

* Et puis, enfin il y a devant nous une classe. Une classe qui s'enquille sa 7ème heure de cours de la journée. Une classe avec 9 élèves à besoins spécifiques. Une classe au-dessus de laquelle ont lieu des travaux d'entretien bruyants. Une classe interrompue pendant 15 minutes par les autorités compétentes de l'établissement pour gérer un fait grave qui s'est produit dans le cours d'avant. Une classe qui en novembre ne se comporte pas comme elle devrait. Une classe qui a beaucoup d'élèves faibles. A qui vous devez expliquer ce qu'est un moine. Faire la police. Vous même vous enchaînez avec votre 6ème heure de cours d'affilé : vous ne savez plus bien ce que vous dites. Vous prêtez une oreille au cours de la salle d'à côté qui se passe trop souvent pas bien et dont les élèves renvoyés dérangent à l'occasion votre propre cours. Vous-même avez préparé votre exercice il y a des semaines, l'avez relu avant de venir mais les 5 heures précédentes semblent l'avoir effacé de votre mémoire. Donc, l'exercice tout beau made-in-espe, il doit pouvoir aussi passer le filtre de la réalité. Est-ce qu'avec cette classe là, en faisant cet exercice-là, si quelque chose part en cacahuète (quelle qu'en soit la raison), je pourrais calmer le jeu, remettre les élèves dans le travail ? Où est-ce que l'exercice que j'ai mis des jours à préparer terminera en eau de boudin à ma plus grande frustration ? C'est ce que j'écrivais plus haut : on peut sortir de sa zone de confort en termes d'exos avec des classes et pas avec d'autres qu'il faut cadrer constamment, dont le plus petit dérangement des habitudes laisse la porte ouverte à des contestations, du bavardage (parce que c'est trop dur, pas pareil etc.). I
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Donc, j'en suis à me dire que non, toutes mes séances n'ont pas à être dignes des paillettes que l'ESPE m'a fait miroiter (et qui souvent ne fonctionnent pas). Que mon but est que les élèves soient en sécurité et travaillent dans de bonnes conditions durant une heure ou deux. Que le programme soit respecté (bouclé est encore une autre question). Que les élèves progressent tout en sachant qu'on n'est pas responsable des lacunes toujours plus importantes avec lesquelles ils arrivent. Alors oui, ça fait des séances peut-être routinières. Mais ce sont des séances durant lesquelles nous saurons gérer les imprévus, durant lesquelles nous pourrons aider davantage les élèves en difficultés parce que nous anticiperons leurs erreurs car nos exercices ont été maintes fois peaufinés mêmes s'ils ne sont pas novateurs. Parce que pour tenir dans ce métier usant, il faut certes savoir se questionner sur ses pratiques mais aussi savoir stopper ces questionnements qui risquent de nous bouffer, de nous pousser à toujours plus de travail sans forcément de réussite. Parce que la qualité de notre travail passe aussi par l'approfondissement de notre discipline entre autres en lisant et pas seulement par la recherche d'exercices toujours plus léchés. Certes mon exercice sur les croisades est simple. Mais je suis capable de répondre à toutes les questions que me pose l'élève du fond qui a l'air d'être passionné par le sujet...J'y gagne, mine de rien, en autorité...

* Enfin, s'il y a un thème, un type d'exercice qui vous fait envie, lancez-vous raisonnablement : le plaisir d'enseigner passe par là aussi. J'avais envie de faire un exercice à base de visionnage de films ou de lecture en Terminale spé. Je m'y suis jetée, j'ai cru que ça allait faire un bide tellement les élèves se sont mal organisés et finalement, j'ai été agréablement surprise. Cet exercice, je le garderai tout le temps que durera ce programme (allez, je lance les paris, encore 2 ans, trois maximum:stare:).

J'espère que je vous aurais un peu fait rire et rassuré·e. Vous êtes j'en suis sûre des enseignant·es compétent·es et formidables. Vous faites exercez un beau métier que l'on saccage à coup d'injonctions contradictoires, de pertes de moyens plus ou moins organisées et de campagnes de communication malveillantes. On ne peut pas prendre du plaisir dans ce métier en travaillant tout le temps et en doutant tout le temps. Pour le retrouver un peu, il faut prendre du temps pour soi. C'est vital.
 
Dernière édition :
14 Octobre 2018
221
2 640
494
42
@Polynie

Je rejoins tout à fait ton analyse ! J'ai passé les 4 dernières années à tâtonner ! J'ai fait plein d'erreurs mais ca m'a appris plein de trucs, notamment en gestion de classe. Je suis contente de l'avoir fait mais voilà, maintenant je suis épuisée, et j'ai décidé d'arrêter de réinventer 200 ans de sciences de l'éducation à chacun de mes cours. S'ils ont des cours un peu plan-plan tant pis, après tout c'est aussi à eux de bosser, je n'ai plus envie d'essayer de faire des pirouettes sur scène ou me plier en 4 pour que ces messieurs-dames daignent s'investir dans la matière (qu'ils ont choisie, hein, je suis dans le sup).
J'ai notamment exploré les méthodes type Eduscrum C'est super super super intéressant, j'ai pris un pied dingue, et ça m'a vachement fait avancer, mais je reviens depuis l'année dernière sur des trucs plus classiques.

Il y a une classe pour laquelle j'ai énormément de mal... ça devrait être celle qui est la mieux, celle où je suis la plus libre, mais voilà, c'est un volume horaire bizarre, j'arrive jamais à caler ce que je veux faire, je redoute de rentrer en cours parce que je me sens hyper coupable de leur avoir annoncé un truc et finalement de pas avoir le temps de le faire, je me sens un peu nulle. :erf:
Classe 2 ça roule bien, je suis bien rôdée maintenant ; classe 3 et 4 les enjeux sont moindres et j'ai définitivement abandonné l'idée de faire quelque chose d'hyper innovant à chaque fois. Au contraire, j'ai orienté ma préparation sur la répétition : sur la structure du cours et aussi sur la structure de chaque période / séquence. Voilà, c'est toujours à peu près pareil, et c'est hyper reposant, pour moi comme pour eux, et on peut se concentrer sur le contenu plutôt que sur le fait de comprendre la méthodologie d'un exercice nouveau d'un activité nouvelle.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
  • Big up !
Reactions : Ladana and Léona B.
26 Décembre 2015
823
4 068
1 754
Lutèce
***************Message de service***********************

Notre ministère participe généreusement à couvrir nos soins en nous versant 15 euros bruts (:drama: ) à partir du 1er janvier 2022 qui nous aiderons à payer notre mutuelle.
La démarche est expliquée là pour celles et ceux qui sont à la MGEN : https://blog.juliendelmas.fr/?comment-demander-le-remboursement-de-15-euros-par-mois-de-ma-mutuelle

Pour les collègues qui n'y sont pas, il faut demander une attestation à sa mutuelle et ensuite remplir le site Colibri qui (voir le lien sur le site donné plus haut), surprise, surprise, fonctionne très mal. Je ne me suis même pas connectée au site Internet ce soir tellement ça avait l'air d'une formidable réussite...
Si vous voulez que le versement soit pris en compte dès janvier, le bidule est à faire pour le 3 décembre...:facepalm::facepalm::facepalm::facepalm:

J'ai appris le tout ce matin par les collègues. Vive la circulation de l'information (je viens d'aller voir, il n'y a aucun message officiel dans ma boîte académique, rien de la part du secrétariat de direction).

***********Fin du message de service******************* (j'espère que vous ne vous arracherez pas trop de cheveux aux passage).
 

OpossumDesPlaines

On est forts...en pommes
8 Février 2015
4 043
23 694
2 604
@Hipcherry hallucinant... C'est pas comme si on nous rebattait les oreilles avec cette thématique, je veux dire c'est pas un phénomène nouveau ni même anodin... c'est ouf les oeillères que certains se mettent...

Rien à voir mais depuis une semaine j'étais d'humeur à expérimenter... Du coup j'ai acheté deux tables basses sur un coup de tête et réorganisé ma classe, avec moins de tables face au tableau, un plus grand coin regroupement et des coussins par terre. J'ai prévenu mes élèves hier qu'il y allait avoir des changements, tout réorganisé hier soir et ce matin j'ai expliqué à mes élèves la nouvelle organisation :
- ateliers partout dans la classe
- séances au coin regroupement
- parfois certains exercices (dictées, exercices écrits) seront faits à une table quand un véritable support est nécessaire.

Premier test ce matin sur mes rituels (déjà en coin regroupement depuis septembre), 2 temps d'atelier, 1 temps d'exercices et une séance de conjugaison. J'ai pris un réel pied. C'était trop génial, ils ont investi la classe intelligemment, du coup ça faisait beaucoup moins de foin parce que pas de chaises à bouger, pas d'élèves qui gênent le passage avec leur affaires... Et ceux qui veulent peuvent aussi s'isoler plus facilement. Vraiment j'ai kiffé. Et pendant la séance en classe entière étonnamment le fait d'être plus regroupés limite un peu les bavardages. Personnellement je suis plus focus sur eux car plus proche, et donc je gère mieux... Y'a bien sûr des ajustements à faire, mais j'ai adoré cette matinée. A voir comment ça tient sur la durée, parce que là l'effet nouveauté, toussa toussa...

Je m'éclate vraiment à penser flexible... C'est vraiment trop trop chouette.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes