Challenge de lecture MadmoiZelle 2021

9 Mars 2013
789
5 818
3 264
Juin 2021, bilan :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

40/50 : j'avance de moins en moins vite. :cretin:
  • Angleterre : > 1
  • Argentine : 1
  • Belgique : > 1
  • Biélorussie : 1
  • États-Unis : > 1
  • France : > 1
  • Haïti : 1
  • Inde : 1
  • Iran : 1
  • Italie : >1
  • Japon : 1
  • Liban : 1 ou 2 (VK Ghata est d'originie libanaise...)
  • Roumanie : 1
  • Suède : 1
 
25 Mai 2016
81
565
1 154
Voici mon bilan du mois de juin. Pas de coup de cœur, mais que des lectures agréables malgré tout :fleur:

7. Un livre écrit par une femme - Décomposée, Clémentine Beauvais

10. Un livre d’un.e auteur.ice dont tu n’as jamais rien lu - La grande épopée des chevaliers de la table ronde T1, Sophie Lamoureux & Olivier Charpentier

11. Un roman d’aventure - La grande épopée des chevaliers de la table ronde T2, Sophie Lamoureux & Olivier Charpentier

25. Un livre dont la couverture est en noir et blanc - L'Encyclopédie des débuts de la Terre, Isabel Greenberg

26. Un livre qu’on t’a offert - Ils s'aiment, Hugh Nini & Neal Treadwell

30. Un livre publié après 2010 - The princess saves herself in this one, Amanda Lovelace

33. Un livre lu en une journée - George Sand, fille du siècle, Séverine Vidal & Kim Consigny

34. Un livre long à lire / que tu as mis (très) longtemps à lire - La grande épopée des chevaliers de la table ronde T3, Sophie Lamoureux & Anne-Lise Boutin

49. Un recueil de contes/légendes - Contes russes, Ludmilla Makowsky-Schnitzer & Ivan Yakovlévitch Bilibine


---> 41/50 (22 autrices, 11 auteurs)
  • Belgique : 1
  • États-Unis : 3
  • France : 15
  • Haïti : 1
  • Italie : 1
  • Japon : 3
  • Kirghizistan : 1
  • République démocratique du Congo : 1
  • Royaume-Uni : 6
  • Russie : 1
  • Taïwan : 1
 
Dernière édition :

Patagato

Patati et patatarte
16 Février 2014
1 183
181 295
4 154
Mon bilan du mois de juin (que je n'ai pas vu passer)

- Catégorie 35: un coup de coeur:
Habibi de Craig Thomson.
Je ne saurais même pas comment résumer cette BD de 500 pages... On suit deux personnes dans le moyen Orient: une jeune femme qui doit être vendu comme esclave qui prends sous son aile un bébé garçon.
On suit les deux au travers de leur vie, de leur aventures et mésaventures. C'était trés beau, j'ai été beaucoup touché.
C'est un coup de coeur sans aucun doute même si Blankets du même auteur reste au dessus pour moi.

- Catégorie 9: un livre d'une autrice racisée:
No Home de Yaa Gyasi
Résumé: On suit deux branches d'une même famille de l'époque du transport d'esclave d'Afrique vers l'Amérique jusqu'à notre époque actuelle.
Mon avis: j'ai beaucoup aimé ce roman ! C'était une tres belle découverte.

- Catégorie 52: Un livre dont le personnage principal fait partie d’une minorité sociale
La petite fille de monsieur Linh de Philippe Claudel
Résumé: on suit Monsieur Linh qui part de Chine (si mes souvenirs sont bons) pour aller en Amerique avec sa petite fille car son village a été ravagé. Je vais pas développer plus car le livre ne fait que 160 pages.
Il rentre dans la catégorie car une fois aux USA, il est une minorité sociale en étant un immigré asiatique.
Mon avis: j'ai été un peu déçue, je n'ai pris que peu de plaisir à le lire néanmoins, je comprends qu'il ait pu plaire à pas mal de personne.

- Catégorie 12: Une BD
Amitié étroite de Bastien Vives
Je ne sais plus pourquoi j'ai emprunté ce livre à la médiathèque.
J'ai pas aimé, j'ai trouvé ce livre sans aucun interet avec des personnages creux au possible et une histoire avec aucun interet. (Pour tout dire, je l'avais même oublié de mon bilan au début)
 
Dernière édition :
28 Septembre 2015
1 951
8 173
1 574
27
Je suis à 44/100, avec 64% de livres écrits par des femmes. Mon objectif est de rester au-dessus des 60% de meufs.

Mes dernières lectures :

73. Une histoire dont le héros est un enfant : Le dégât des eaux – Pauline Delabroy-Allard & Camille Jourdy

Cet album pour enfant nous emmène en voyage. Nino, un petit garçon, va se recoucher après avoir vu son papa essuyer un dégât des eaux dans la cuisine. Commence pour lui un grand voyage dans ses rêves, au fond de la mer puis à Venise. L’histoire est très belle, agrémentée de dessins doux et poétiques. La fin est surprenante et pleine d’émotions.

51. Un livre dont le titre contient un signe de ponctuation : N’aie pas peur. Jamais. – Baptiste Beaulieu

Baptiste Beaulieu est un auteur et une personne que je suis sur les réseaux sociaux, j’aime son humour, son militantisme et son humanité. Après avoir découvert sa plume d’auteur de fiction, j’ai voulu découvrir sa plume de poète. Ce recueil aborde des thèmes divers comme l’amour, la séparation, le deuil. J’ai été touchée par quelques poèmes seulement ; la majorité m’ont laissé neutre ou dubitative même s’ils sont très bien écrits.

45. Un livre avec une couverture moche : Rosa Candida – Audur Ava Olafsdottir

Arnljótur quitte la maison familiale, son père octogénaire et son frère jumeau autiste, pour aller restaurer une roseraie dans un monastère à l’étranger. Il part avec une photo de sa fille de quelques mois, qu’il a eu en passant ¼ de nuit avec Anna. Il emmène aussi dans son sac, 3 boutures d’une rose rare que sa défunte mère avait fait pousser. L’histoire se déroule avec l’omniprésence de cette mère décédée. J’ai été touchée par le personnage du père, un octogénaire un peu dépassé par la mort injuste de sa femme. C’est un personnage très aimant envers ses 2 fils, il est attachant et toujours en quête de reproduire la cuisine de sa femme. L’histoire n’est pas extraordinaire, elle est même plutôt simple et banale. L’intérêt réside dans la douceur et poésie du style de l’autrice. Le livre pourrait être qualifié de lent, d’une lenteur contemplative. C’était une lecture plutôt agréable mais je ne suis pas certaine d’en garder souvenir longtemps.

55. Un livre sur la liberté, l’émancipation : Elle va nue la liberté – Maram al-Masri

J’aime beaucoup cette poétesse et ce recueil est, comme toujours, beau et touchant. Le thème est dur : la guerre en Syrie, un pays mis à feu et à sang, un peuple traumatisé, exilé et meurtri. Le style est simple, des phrases courtes et percutantes qui créent des sensations et des images dans la tête du lecteur. Ce livre est une ode à la paix et à la liberté.
 

No1

21 Septembre 2015
628
4 936
1 764
28
@PoussiM J'ai lu Rosa Candida il y a 10 ans déjà, et j'y pense encore très souvent ! :jv:L'histoire est comme tu le dis assez banale, mais j'avais été très touchée et j'avais adoré la plume si douce et contemplative de l'autrice.
 
  • Big up !
Reactions : PoussiM and Carotte
16 Décembre 2012
306
2 761
3 014
@No1 @PoussiM C'est marrant, je suis tombée sur ce livre à la braderie d'Emmaus ce week-end et la dame juste à côté de moi m'a dit que c'était très chouette, puis on a commencé à papoter et elle m'a conseillé plein de livres au fur et à mesure qu'on regardait les étals :jv:

Ca fait un moment que je n'ai pas fait le point alors je viens faire mon bilan pour mai et juin ! Attention pavé incoming :lunette: (Les spoilers buguent chez moi, je ne sais pas pourquoi...)

Mai

29. Un livre écrit entre 1950 et 2000 : Ecotopia, Ernest Callenbach

Je n'ai pas bien compris pourquoi tout le monde crie au génie :ninja: J'imagine qu'à l'époque où c'est sorti, c'était différent (et encore) mais là ça semble très daté (coucou le racisme et l'espèce de fétichisation des Premières Nations). Et finalement le narrateur parle limite plus de ses histoires de cul pardon, d'amour, que de la vie en Ecotopia. Donc j'ai été vraiment très mitigée après cette lecture.

38. Un livre dont l’auteur.ice est connu.e avant tout pour autre chose (chanteur.se, peintre… ) : La boîte de petits pois, GiedRé et Holly R
Très chouette, j'adore le dessin naïf aux crayons de couleur. Et puis les témoignages ça marche presque toujours avec moi, donc banco.

41. Un livre qui parle de la mer / océan : Ombres et flammes (Les aventuriers de la mer tome 8), Robin Hobb & 57. Un livre avec un/des dragon(s) : Les marches du trône (Les aventuriers de la mer tome 9), Robin Hobb
Après une pause de deux ans j'ai enfin fini cette saga et c'était si bien :jv: J'étais contente de retrouver tous ces personnages pour le bouquet final et triste de devoir leur redire au revoir si vite...

62. Un livre dont le titre contient 4 mots : Féminismes et pop culture, Jennifer Padjemi
Je c/c ce que j'avais dit à son sujet sur le topic du club de lecture féministe : C'était plutôt intéressant, d'autant plus que ça mettait l'accent sur la représentation des personnes racisées, mais j'ai trouvé que ça survolait beaucoup de choses sans vraiment entrer dans le détail. La littérature (que ce soit la fantasy, la SF, le young adult, la BD, bref tout ce qui pourrait rentrer dans la pop culture) n'est presque pas mentionnée, ce qui m'a un peu chagrinée. C'est surtout centré sur les séries - j'ai récupéré quelques idées de séries à voir au passage - et notamment sur Grey's anatomy, que je n'ai pas vu :lunette: Donc une lecture sympa mais que j'aurais préférée plus touffue !

98. Un livre publié chez une petite maison d’édition : Corps à cœur cœur à corps, Léa Castor
Difficile de dire ce que j'ai ressenti face à ce recueil de témoignages et d'illustrations, parce que ça touche à quelque chose de très intime et de douloureux pour moi (comme pour beaucoup de personnes je pense !) : l'acceptation de son corps.

Juin

16. Un roman jeunesse : Un si petit oiseau, Marie Pavlenko

Je ne savais pas du tout de quoi ça parlait et tant mieux. C'était super fort, j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture.

19. Un livre dont l’histoire se déroule dans un pays que tu n’as jamais visité : Tenir debout dans la nuit, Eric Pessan
Ça se passe aux USA, à New York plus précisément (et je l'ai mis dans cette catégorie parce que la ville tient une place importante dans le récit). Ça parle de viol mais Eric Pessan s'en sort étonnamment bien pour traiter ce sujet (comme dans Muette). J'aime bien cet auteur en fait. Et ce roman n'a pas fait exception !

26. Un livre qu’on t’a offert : Ama, le souffle des femmes, Franck Manguin et Cécile Becq
Une BD qui m'a été offerte par la mère de mon copain. Elle avait demandé quelque chose de "poétique" et de "doux" (pour aller avec ma personnalité il parait :yawn:). C'était une jolie histoire, sur le quotidien des "ama", ces femmes qui pêchent en apnée. C'est un bout de Japon que je ne connais pas trop, et je me suis rendue compte au passage que je lis souvent des choses sur le Japon qui se passent en ville ou à la campagne mais pas sur les petites îles où la mer joue un rôle essentiel.

27. Un livre que tu voulais lire depuis longtemps : Mrs Dalloway, Virginia Woolf
Celui-là était dans ma PAL depuis que j'en ai étudié un extrait en prépa... il y a 10 ans :cyclope: J'avais peur de me confronter au style et de m'ennuyer sec et d'être déçue alors que je veux aimer Woolf (oui, je sais c'est un peu idiot mais bon). Et en fait j'ai beaucoup aimé ! J'ai divagué un peu par moment (comme les personnages) mais j'ai trouvé ça fou cette construction narrative et cette plongée dans les sentiments des personnages.

32. Un roman dont il existe une adaptation en film/série : Normal People, Sally Rooney
...c'était lourd. J'ai bien aimé et en même temps c'est profondément déprimant pour une histoire d'amour. Ou peut-être que justement ce n'est pas une histoire d'amour. Il n'y a jamais de légèreté même dans la relation entre Connell et Marianne, c'est triste, ils ont l'air fait pour être ensemble et en même temps ça ne marche jamais vraiment. J'ai été un peu déroutée par cette lecture ! Et je ne sais pas si c'est une histoire qui se veut réaliste, mais j'imagine que oui, en partie, vu le titre... sauf que moi ça me parait pas spécialement réaliste
:pense:
Bon après c'est peut-être juste très éloigné de mon expérience perso en termes de vie sentimentale/amoureuse... Mais en tout cas j'ai eu de la peine pour Marianne, elle subit la violence des hommes du début à la fin et même si Connell veut la protéger il y a toujours cette notion d'emprise dans leur relation qui est vachement dérangeante. Enfin bref, je pensais lire une jolie histoire d'amour et pas du tout, ça m'apprendra à me lancer dans des trucs sans savoir de quoi ça s'agit
:lunette:


53. Un livre qui fait référence à un autre livre (dans son titre, une parodie, une réécriture, une citation à l’intérieur du livre…) : Je suis ton soleil, Marie Pavlenko
Je l'ai emprunté dans la foulée de Un si petit oiseau en espérant retrouver les mêmes sensations de lecture... raté ! Je n'ai pas retrouvé la légèreté ni la poésie que je cherchais. Ce n'était pas une mauvaise lecture pour autant, mais la mayonnaise n'a pas pris disons :lunette:

55. Un livre sur la liberté, l’émancipation : Aldobrando, Gipi et Luigi Critone
Je me souviens à peine l'avoir lu, ça ne m'a pas marquée du tout :ninja:

81. Un livre écrit sous un pseudonyme : Radium Girls, Cy.
Très chouette, ça m'a donné envie d'en savoir plus sur l'histoire de ces femmes que je découvrais complètement. Le travail sur les couleurs et le trait m'ont beaucoup plu ! Et quelle surprise de voir la couverture briller dans le noir une fois la lumière éteinte :puppyeyes:

84. Un livre qui traite de psychologie : Goupil ou face, Lou Lubie
Une BD qui évoque la cyclothymie, un trouble psy pas forcément très connu. C'était intéressant et l'idée de représenter la cyclothymie par un renard était vraiment une bonne trouvaille.

93. Un livre de poésie : L'anniversaire de la salade, Tawara Machi
Acheté un peu par hasard à Emmaus. D'après la postface c'est un livre qui a été une petite révolution pour le tanka (une forme de poésie japonaise), et le postfacier fait un lien avec Midaregami (Cheveux emmêlés), un recueil d'une poétesse japonaise qui avait elle aussi révolutionné le tanka au début du XXe, et que j'avais beaucoup aimé, mais là je suis un peu passée à côté. J'ai surtout été peinée de ne pas pouvoir lire la vo et de ne pas m'y connaître assez en histoire de la poésie japonaise pour apprécier les poèmes à leur juste valeur !

96. Un livre drôle : Les petites reines, Clémentine Beauvais
Depuis le temps que je voulais lire un roman de Clémentine Beauvais, c'est chose faite ! J'ai trouvé ça très rigolo et touchant. Un roman jeunesse comme j'aime :jv:

Je suis donc à 49 livres :supermad:

Et hors-challenge : Journal intime d'un arbre de Didier van Cauwelaert, que je voulais aimer et que j'ai détesté. On va dire que pendant les 20 premières pages c'est étrange mais pas inintéressant... et puis dès qu'il y a des dialogues c'est n'importe quoi. Je spoile allègrement mais
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
16 Avril 2016
743
2 638
1 264
28
Comme d'habitude je n'ai pas été assidue ici pour rendre compte de mes lectures alors c'est parti pur un pavé!

7 Un livre écrit par une femme -

Un clafoutis aux tomates cerises, V de Bure, 377p, 2017 <3 :) <3


Un clafoutis aux tomates cerises est le journal intime de Jeanne. Une vieille dame de 90 ans qui vit dans un petit village perdu de l’Allier. Pendant un an, elle décide d’écrire au jour le jour les événements de sa vie.

On la suit donc, elle et ses amies dans sa vie quotidienne, entre son jardin, sa famille, ses amies, la messe le dimanche et les visites de la femme de ménage le jeudi. Elle nous raconte les petits événements du quotidien tel que son massif de fleurs dévoré par les chevreuils ; mais aussi les conséquences du grand-âge avec les ami.e.s qui perdent la tête ou qui s’en vont.

Jeanne n’hésite pas non plus à nous faire part de ses réflexions et de la sagesse de son grand âge. C’est une poète-philosophe-pragmatique ! Le ton est tantôt humoristique, tantôt plus grave en fonction de la météo et des nouvelles du jour.

J’ai été très émue du texte que Jeanne choisit lorsqu’elle prépare son enterrement. Il est si beau que je le lui piquerai bien !

J’ai adoré passer un an aux côtés de Jeanne, certaines de ses réflexions et activités m’ont rappelé mes propres grands-parents.

17 Un livre qui parle de lutte sociale ou politique

Simone Veil l’Immortelle, Bresson & Duphot, 185p,2020 :)<3

Ce roman graphique retrace la vie de Simone Veil en s’attardant notamment sur sa déportation dans les camps de la Shoah et sa lutte en politique pour la légalisation de l’avortement en 1974.

Les dessins de P. Bresson sont très vivants et il m’a fallu faire des pauses dans ma lecture, notamment lors des passages sur sa déportation dans les camps. J’ai aussi été horrifiée de voir toutes les insultes que cette femme à subi au moment des débats parlementaires et le nombres de références ignobles faites à son passé. On y re-découvre aussi la force de caractère de cette femme qui lui a permis de surmonter des épreuves tout au long de sa vie.

L’alternance entre les différents moments de la vie de S.Veil se matérialisent par un changement de couleurs des planches monochromes (jaune, vert, bleu)

Je connaissais déjà bien la vie et les combats de S. Veil mais les voir dessinés sous la forme d’un roman graphique ma fortement émue et j’ai aussi appris quelques détails nouveaux.

En bref un roman graphique très fort, destiné à un public adulte souhaitant mieux connaitre cette femme et ses combats.


18 Un livre dans lequel la nature a une grande importance

La cueillette des mûres, P.Tanguy, 90p, 2021 <3<3

Coup de cœur pour ce recueil qui prend la forme d’une ode aux mures, à leur cueillette, à leur transformation en confitures ! C’est aussi une ode à la ruralité.

L’auteur nous partage sa passion pour ces petits fruits sauvages. A travers ses vers il nous emmène avec lui dans les chemins creux, à la fin de l’été pour découvrir, les fruits juteux dans des endroits insoupçonnés ou au contraire repérés auparavant. On croque en même temps que lui quelques baies qui n’atteindront jamais la bassine à confiture…

Les mots de l’auteur m’ont ému et m’ont rappelé des souvenirs de journées de cueillette et de soirées à tourner le jus dans la bassine à confiture.

En plus de ses propres vers, Pierre Tanguy nous fait découvrir d’autres auteurs ayant eux aussi écrit sur ces petits fruits noirs. Cela m’a donc permis de découvrir de nouveaux noms, et m’a donné envie de lire leurs poèmes.

Ce petit recueil découvert lors d’un passage à la librairie m’a aussi fait connaitre la maison d’édition bretonne « la part commune » et j’ai très envie de me plonger dans d’autres ouvrages publiés par cette maison d’édition. En effet je trouve les couvertures de leur collection poésie très jolies.

47 Un livre paru en 2021

La peaux des pêches, S.Berlioux, 2021,358p <3<3<3

Ce livre, c’est l’histoire banale d’un couple hétéro qui cherche à avoir des enfants, oui mais voilà, après quelques mois d’essais rien ne se passe. Alors chacun va faire une batterie de tests. Mais la médecine ne parvient pas à expliquer ces échecs et le couple débute un parcours de PMA. Les médecins se veulent rassurants : vu leur profil et leur âge, ça va marcher. Les mois passent, les tentatives aussi et toujours pas de grossesse à l’horizon. On va suivre Antoine et Diane pendant 4 années et vivre avec eux les échecs et les espoirs ; les rencontres qu’ils font aussi. Ce livre est très émouvant, on espère avec eux, on est triste aussi ; on souffre avec Diane lors de ses ponctions …

Bien que les prénoms ne correspondent pas ce livre est clairement un récit autobiographique, c’est annoncé dès les premières pages.

« Mais, en fait, c’est la raison pour laquelle j’ai écrit. Pour pulvériser les sentiments de honte, d’impudeur, de culpabilité, que j’éprouve à l’idée d’en parler et qu’éprouvent, on le sait toi et moi, les couples en PMA. Pour mettre le tabou sur la table » p345

Dans ce court extrait tout est dit, ce livre est d’utilité publique, il met des mots sur les parcours de PMA, il explique la violence de petites phrases telles que « Tu as des enfants ? » « Les enfants c’est pour quand ? » « Tu ne devrais pas faire ci …. » « Tu as pensé à ça …. ? »

Il montre aussi à quel point les difficultés de conceptions sont courantes. Il explique que la médecine n’a pas toujours la solution ; que les médecins sont des humains. On parle des souffrances physiques d’un parcours PMA mais aussi des conséquences psychologiques, de la difficulté à se réjouir pour les grossesses des autres, …

Bref, ce livre raconte la PMA, sans fard, sans misérabilisme, sans une fausse pudeur scientifique. Ce livre raconte la vie.


68 Un roman qui a remporté un prix (indiqué sur la couverture ou sur un bandeau)
L’aube sera grandiose, A-L Bondoux, 300p, 2017 :):):)


Un soir Titania embarque Nine, sa fille, à la sortie de son cours de natation vers une direction inconnue. Une cabane au bord d’un lac. Titania dispose alors de quelques heures, le temps d’une nuit, pour expliquer à sa fille l’histoire de Rose-Aimée (la mère de Titania) et de ses 3 enfants Conso, Octo et Orion.

La narration alterne entre les moments d’échange entre Nine et Titania au cours de cette fameuse nuit et des chapitres ou Titania raconte son histoire à sa fille.

Tout comme Nine, je me suis embarquée dans cette histoire avec un peu d’appréhension d’abord puis très vite j’ai eu envie d’en savoir plus : comment, pourquoi, … ?

J’ai donc tournée rapidement les 300 pages pour arriver au dénouement. J’ai apprécié ma lecture même si j’ai trouvé certains passages un peu longs et d’autres trop rapide. En revanche j’ai beaucoup aimé la fin et la manière dont s’arrête le récit. Je ne vous en dis pas plus pour ne rien divulgâcher, mais selon moi c’est une très bonne idée de la part de ‘l’autrice de s’arrêter à ce moment-là de l’histoire !

L’aube sera grandiose est un roman « Young adult » publié chez Gallimard Jeunesse Il a gagné 2 prix : le prix Libraires en Seine - Les bouquineurs en Seine - 2018 et le prix Vendredi - 2017

75 Un livre dont le titre contient un nombre
Bugaled Breizh, 37 secondes. E.LeScaec & P.Bresson, 2016,146p :tears:<3


La BD Bugaled Breizh- 37 secondes, était dans ma wishlist depuis longtemps. C’est donc avec plaisir que je l’ai découvert dans le airbnb de nos dernières vacances.

Ce roman graphique mêle histoire et fiction autour du naufrage du bateau de pêche « Bugaled Breizh » en 2004.

Les causes de ce naufrage sont inconnues et les explications confuses. Arthus Bossenec journaliste sur le déclin, se saisit de l’affaire et entend bien faire toute la lumière sur cette mystérieuse disparition. En effet, la commune de Loctudy dans le Finistère est en endeuillé de 5 de ses marins.

Alors pourquoi le chalutier a coulé en si peu de temps ? 37 secondes, cela n’a même pas laissé le temps aux marins de revêtir leur gilet de sauvetage … Serait-ce un sous-marin ?

J’ai pris plaisir à retrouver les auteurs de la trilogie Entre Terre et mer. Cette fois les dessins sont en noirs et blanc et reflètent bien l’ambiance particulière des mois qui ont suivi ce naufrage.

Voilà je m’arrête là je reviendrai dans quelques jours vous parler de mes autres lectures ...
 
Dernière édition :
16 Avril 2016
743
2 638
1 264
28
Il est temps pour moi de faire un petit update si je ne veux pas encore une fois me retrouver avec un post interminable ! ;)

53 Une histoire qui se déroule dans un pays que tu as déjà visité -> je triche un peu et je remplace le mot pays par ville ! ;)

Le loup des Cordeliers, H.Loevenbruck, 630p, 2019 <3 <3 <3

J’ai découvert Le Loup des Cordeliers et l’auteur H.Loevenbruck par le biais d’ Instagram et encore une fois ce fut une superbe découverte!

Dans ce roman, on plonge en Mai 1789, en plein Paris. Le mécontentement des Parisiens, leur pauvreté et leurs difficultés à se nourrir se transforment petit à petit en vent de révolte. Rassemblements, émeutes, modifications politiques sont à l’ordre du jour… Dans quelques mois, cela mènera à la célèbre prise de la Bastille.

Dans cette étrange atmosphère, Gabriel Joy, aspirant journaliste, arrive à Paris. Et s’il tenait l’occasion de se faire connaître en démasquant le Loup des Cordeliers ? Un étrange justicier qui rôde la nuit et assassine les agresseurs de femmes et d’enfants, en signant d’un triangle renversé.

Ce roman est à la fois un roman historique et une enquête policière. C’est un récit très prenant qui mêle descriptions, suspens, politique, action de terrain …

En effet, nous allons rencontrer dans ce roman les grands noms de nos livres d’histoire : Danton, Mirabeau, Louis XVI, … et nous allons vivre les événements de 1789 page après page avec les protagonistes. De fait, une sacrée galerie de personnages parsème le livre puisque d’illustres inconnus et des personnages fictifs s’ajoutent à ces grands noms.

En plus des événements historiques et de l’enquête de G. Joly ce roman aborde aussi la condition des femmes à cette époque. J’ai apprécié ce mélange d’enjeux historiques et politiques. J’ai trouvé l’écriture à la fois précise et fluide et je me suis totalement embarquée dans l’enquête de G.Joly

A ce sujet la fin du roman se termine sur un sacré suspens et j’ai hâte de me plonger dans la suite : le mystère de la main rouge parue aux éditions xo !


92 Un livre d’un.e auteur.ice de plus de 60 ans au moment de la publication
Aphrodite et vieilles dentelles, K Brunk Holmqvist, 2004, 252p :):)


Ce roman c’est l’histoire d’Elida et Tilda, 2 sœurs célibataires de plus de 70 ans qui vivent seules dans la maison de leur enfance qui n’a pas évolué depuis. Leur vie est réglée comme du papier à musique selon une série de rituels immuables. Mais voilà qu’un jour la maison à côté de la leur est vendue à un estivant, Alvar. Petit à petit et contre toutes attentes elles vont se lier d’amitié avec lui. Oui mais voilà le terreau d’Alvar à d’étranges vertus et les 2 sœurs vont bientôt avoir la possibilité de faire enfin quelques travaux dans leur maison pour s’offrir un peu de confort !

Ce roman m’a été conseillé pour une lecture « légère » pour faire une pause entre 2 bouquins plus durs et il a bien rempli son rôle. J’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de ces 2 sœurs très attachantes et de leur frère en pleine crise existentielle.

Cependant ce ne fut pas non plus un coup de cœur. En effet j’ai trouvé la première partie longue et j’ai eu l’impression que le cœur de l’histoire mettait trop de temps à démarrer. Peut-être est-ce lié à la 4eme de couverture qui en dit déjà beaucoup ?


93 Un livre de poésie
Brûler Brûler Brûler, L.Lombette,88p,2020 <3<3<3


Brûler, Brûler, Brûler est un recueil de poésie de l’artiste Belgo-Congolaise, Lisette Lombé.

C’est étrange à quel point, durant me lecture j’ai imaginé et entendu la voix de l’autrice me lire ces textes sans jamais l’avoir entendue. Encore plus étrange d’écouter 2 textes lus par l’autrice sur le site de l’éditeur et de découvrir la voix exacte que je m’étais imaginé !

Les mots de L.Lombé se scandent, resonnent, et claquent. On entend le tempo slam lors de la lecture et l’on est emporté par le rythme fou des revendications politiques et militantes.

Dans Brûler, Brûler, Brûler on parle féminisme, antiracisme, droits des LGBT. Les conflits, les luttes, les revendications sont exprimées avec la force du slam et la magie de la poésie.

J’ai beaucoup aimé ce recueil et certains textes m’ont beaucoup touché comme « mon fils est gay » ou encore « cycloparade ». Un petit livre que je ré-ouvrirai certainement d’ici quelques temps. Je pense aussi lire les autres publications de L.Lombé
 
18 Août 2016
1 220
5 260
1 564
38
il ne me manque plus que 3 livres pour finir le challenge. donc il faudrait que je fasse un pavé de plus de 20 entrées pour être dans les clous. je pense qu'en août, je vais faire des posts de 5 par 5 histoire que ce soit plus digeste.

j'ai aussi changé quelques catégories. genre agatha christie à qui je suis allergique est devenue daphné du maurier. gros coup de coeur pour ma cousine rachel.

le livre écrit au moyen âge est devenu un livre sur le moyen âge. j'en ai une trouzaine, mais jai noté celui d'umberto eco écrits sur la pensée au moyen âge. si tu n'as pas fait histoire médiévale, il est imbitable.

je voulais partager mon coup de coeur pour k.j.parker (comme d'hab) avec purple and black, qui est non seulement de la fantasy épistolaire, mais aussi le pseudo de tom holt.

je change le xviii pour le xviie siècle avec don quichote de cervantes. pas pour rien que c'est un classique depuis 5 siècles, j'ai été soufflée. le début est une parodie de chanson de geste, la seconde partie se fout de l'amour courtois.

du coup, il ne reste qu'un livre avec des dragons, une pièce du barde et chéplukoi. flemme de rouvrir le calc.
 
5 Février 2015
2 588
28 076
2 654
32
Ile de France
Je fais une actualisation avant de partir en vacances :caprice: Je devrais avoir beaucoup plus de temps et de disponibilité les semaines qui viennent, et j'espère pouvoir en profiter pour bien avancer dans ce défi!

45. Un livre avec une couverture moche Making Money, de Terry Pratchett

Je ne peux pas dire que je suis déçue, ça reste un bon livre, bien écrit et avec pas mal de péripéties... mais il est loin d'être aussi bon que le premier de cette sous-série (Going Postal), et que le suivant (Raising Steam). Il souffre un peu d'être une "suite" qui n'a pas l'air d'avoir d'idée véritablement novatrice - on retrouve un peu les mêmes éléments que dans le précédent (le personnage principal qui prend son rôle contre son gré, l'invention d'un nouvel objet (avant les timbres, ici les billets de banque) qui révolutionne le milieu, une tentative d'assassinat), mais en moins bien fait, ça m'a un peu donné une impression de réchauffé.

Ca fait beaucoup de livres du Disque-Monde, et je commence à en avoir un peu marre et je vais m'arrêter :cretin: mais pour le moment je reste sur la conclusion que j'aime bien cette série mais qu'elle est très inégale.

47. Un livre paru en 2021 Filles Uniques, de BeKa et Camille Méhu

Madmoizelle en avait parlé, et ça m'avait donné envie de le tenter. C'était un coup de coeur pour le site, mais moi moins; j'ai vraiment beaucoup aimé les dessins, mais l'histoire ne m'a pas parue révolutionnaire, et honnêtement je l'ai trouvée un peu ambitieuse par rapport aux contraintes de la BD (une cinquantaine de pages, avec en plus un style graphique qui prend beaucoup de place pour des transitions silencieuses) - je trouve qu'elle est parfois un peu simpliste, ou expédiée, et les personnages sont peu originaux, voire peu réalistes. Mais j'ai bien aimé quand même - ça m'a rappelé les shojo que je lisais adolescente, c'était fun.

49. Un recueil de contes/légendes Contes des vies antérieures du Bouddha, traduits et présentés par Kim Vu Dinh

Je connaissais pas du tout! Apparemment il y a plein de petites histoires (toutes n'ont pas été traduites dans ce livre) et elles ont servi de fondation littéraire, ou de référence culturelle, à une bonne partie de l'Asie et aux pays de culture bouddhiste. C'était vraiment chouette à lire, et plutôt simple d'accès et rapide à finir.



Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
28 Mars 2015
418
2 254
1 734
26
Le Mans
Je vais faire mon update de juin tout de suite, vu comme j'ai beaucoup lu ! Je profite pleinement de mes vacances, c'est chouette.

- Un livre écrit par un.e auteur.ice LGBT+: Les Vilaines - Camila Sosa Villada
- Une saga familiale / Une histoire de famille: Là où les chiens aboient par la queue - Estelle-Sarah Bulle
- Un livre avec un/des personnage(s) LGBT+: Aristote et Dante découvrent les secrets de l'Univers - Benjamin Alire Saenz
- Un livre que tu voulais lire depuis longtemps: Le club des punks contre l'apocalypse zombie - Karim Berrouka
- Un coup de coeur Rosemary's baby - Ira Levin
- Un classique français: Thérèse Raquin - Emile Zola
- Un livre qu’on t’a prêté: Underground RailRoad - Colson Whitehead
- Le premier mot du texte fait plus de 5 lettres Un éclat de givre - Estelle Faye
- Un livre qui fait voyager / qui t’a fait voyager L'art du Sushi - Franckie Alarcon
- Un livre publié chez une petite maison d’édition: La terreur féministe - Irene


Actuellement, je lis:

Un livre de plus de 500 pages: Les patients du docteur Garcia - Almudena Grandes

Ce qui donne:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes