Challenge de lecture MadmoiZelle 2021

4 Juillet 2018
76
1 099
494
Lectures du début de l'automne !

Un livre d’un.e auteur.ice d’Afrique : Kamel Daoud, Minotaure 504 : Un court recueil de nouvelles sur l'Algérie d'aujourd'hui. J'avais beaucoup aimé Meursault, contre-enquête du même auteur, j'ai beaucoup moins accroché à ces nouvelles. J'avais l'impression de lire et relire une même vision de l'Algérie malade, jamais remise de la colonisation et de la guerre d'indépendance, en boucle. Je suis un peu passée à côté.

Un livre avec un/des personnage(s) LGBT+ : Maurane Mazars, Tanz ! : une chouette BD sur la danse, l'Allemagne et les États-Unis des années 50-60, le désir entre hommes et aussi un peu la lutte des afro-américains pour leurs droits. De très beaux dessins.

Un roman livre feel good : Benjamin Renner, Le Grand Méchant Renard : je triche encore parce que c'est une BD, pas un roman :innocent:
C'est l'histoire d'un renard qui est incapable de tuer des poules... C'est tellement drôle, c'est génial.

Un livre d’un.e auteur.ice d’Europe de l’Est ou centrale : Tolstoï, Anna Karénine : J'avais déjà commencé ce roman au moins 3 fois sans jamais réussir à dépasser la première centaine de pages, cette fois-ci c'était la bonne ! J'ai mis plus d'un mois à le terminer mais je ne regrette pas du tout de m'être accrochée. J'ai l'impression d'avoir visionné l'intégralité d'une série de plusieurs saisons :yawn:
Les personnages semblent exister réellement, j'ai l'impression de les connaître. Le rythme est assez étrange, parfois on dirait vraiment une série avec ses rebondissement, ses dramas, voire ses cliffhangers, et parfois on a une cinquantaine de pages méditatives sur le sens de la vie, la religion ou l'organisation paysanne. La morale sonne assez bizarrement aussi, Tolstoï condamne l'infidélité et en même temps la manière dont il décrit le mariage et la vie de famille donne assez peu envie. Il a une vision très conservatrice de la place des femmes, même pour l'époque - une note dans mon édition précise qu'il soutient la formule "Kinder, Küche, Kirche" (les enfants, la cuisine, l'église) comme rôle pour les femmes, en précisant que vraiment elles ont de la chance puisque c'est ce qu'il y a de plus important dans la vie, super merci :facepalm: Et en même temps sa figure de la femme accomplie, s'occupant de son foyer et de ses multiples enfants, mène une existence peu enviable, elle est malheureuse, délaissée par son mari et sans cesse épuisée par ses multiples grossesses. J'ai été très surprise de la manière dont ce roman réfléchit sérieusement aux implications de la maternité, il aborde même la question du contrôle des naissances, il semble montrer comment la maternité et le mariage asservissent les femmes dans la bonne société tsariste. Et pourtant, il en conclut tout le contraire, c'est assez bizarre à lire aujourd'hui et en même temps c'est passionnant.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
28 Septembre 2015
1 989
8 434
2 074
28
Challenge 68/100

33. Un livre lu en une journée : La colline que nous gravissons – Amanda Gorman

Amanda Gorman a écrit et lu ce texte lors de l’investiture du président Biden en janvier 2021. Son texte écrit en vers est un message fort pour les Etats-Unis, un appel à la tolérance, à la paix et à l’avenir. J’ai beaucoup aimé ce texte qui m’a aussi fait penser à du slam.

97. Un livre emprunté à la bibliothèque : Les mûres - Olivier de Solminihac & Stéphane Poulin

C’est un très bel album pour enfants dont les personnages sont des animaux, un petit renard, une chèvre et un ours. L’histoire est douce, poétique et aborde la fin des vacances, un sujet rare. Une dernière balade dans la nature avant de rentrer, on cueille quelques mûres, on profite de la douce chaleur de fin d’été…

80. Un livre écrit à quatre mains : Merci, Miyuki ! - Roxane Marie Galliez & Seng Soun Ratanavanh

Cet album pour enfant est un petit conte plein de poésie. On part en balade avec Miyuki et son grand-père qui va lui apprendre la méditation. Chaque double page est magnifiquement illustrée par Seng Soun Ratanavanh. Les dessins sont chaleureux et apaisants, dans un esprit nature et zen.

52. Un livre dont le personnage principal fait partie d’une minorité sociale : Rends-moi fière – Nicole Dennis-Benn

La Jamaïque n’est pas qu’une île paradisiaque. Dans ce livre, on découvre l’île au travers de 3 femmes, Delores la mère, Margot et Thandi, les deux filles. Ces 3 personnages vivent dans la pauvreté comme toute la communauté de River Bank et tentent de s’en sortir comme elles peuvent ; leurs relations sont très compliquées et conflictuelles. Je me suis plongée dans l’atmosphère chaude et pesante de l’histoire qui aborde des sujets très durs comme le racisme, l’homophobie, la prostitution, les viols … C’est un drame réaliste et il faut être préparé à la violence. Toutefois, la parole de l’autrice est importante, elle nous fait découvrir la Jamaïque pauvre, dans laquelle les jeunes femmes noires n’ont aucune de réussir, les hommes ont le pouvoir, les projets hôteliers et touristiques détruisent les communautés.

30. Un livre publié après 2010 : Rodrigo et les petits papiers - Heyna Bé & Eric Puybaret <3

Après avoir arpenté le monde, Rodrigo est un vieil homme et est retourné habiter dans sa maison. Un jour, Pablo, un petit garçon, vient le voir pour parler de ses voyages. Rodrigo raconte, lui fait découvrir la beauté du monde. Petit à petit, d’autres enfants viennent écouter les histoires de Rodrigo. Le vieil homme leur apprend à faire des origamis. L’histoire est très belle, elle parle sur la fin de vie mais aussi la transmission. Les illustrations sont magnifiques et nous plonge dans un univers poétique !

16. Un roman jeunesse : Le Phare aux oiseaux – Michael Morpurgo

Lors d’une nuit de tempête, Ben, le gardien du Phare de l’Île aux Macareux, recueille les passagers d’un navire en perdition. Parmi eux, se trouve Allen qui nous raconte son histoire. Le garçon va tenter de trouver sa voie qui le ramènera à l’île aux Macareux. C’est un joli roman d’aventure pour enfants, riche en émotions et très joliment illustré par Benji Davies.

83. Un essai sur un sujet que tu connais mal : Nagori - Ryoko Sekiguchi

Ce livre est une sorte d’essai qui parle de Nagori (la nostalgie de la saison qui se termine), des saisons, de cuisine et gastronomie, de temporalité, de poésie et haïku. Je n’ai pas trop accroché et je n’ai pas adhéré à tous les propos de l’autrice (par exemple, ce serait une épreuve de ne manger que des fruits et légumes de saisons produits par un maraicher… alors oui en hiver il y a moins de diversité mais ce n’est pas une ‘’épreuve’’, pour moi c’est normal).
 
5 Décembre 2012
218
994
3 764
Allez zou! Je pars sur un bilan (très court) du mois d'Octobre: :halloween:

5. Un livre d’un.e auteur.ice d’Europe de l’Est ou centrale: Daroussia la Douce, Maria Matios
Je suis un peu passée à côté. J'ai appris des choses, sur l'histoire de l'Ukraine, j'ai compati avec les personnages qui se retrouvent ballotés entre les mains des Nazis, des Roumains et des Soviets - et qui dans tous les cas sont humiliés, violentés et soumis au pouvoir en place. Mais certains des personnages principaux sont impossibles à apprécier, ils battent leurs femmes et médisent sur leurs voisins, au point qu'il est parfois difficile de ne pas les détester eux aussi.

19. Un livre dont l’histoire se déroule dans un pays que tu n’as jamais visité: Woman at point zero, Nawal El Saadawi <3
Un immense coup de coeur!! Il y a temps de fureur et de soif de vengeance qui se dégagent de ce petit livre de 150 pages, ç'en est ahurissant! L'autrice est allée dans une prison pour femmes en Egypte et y a rencontré une condamnée à mort qui a accepté de lui raconter son histoire. En résulte ce récit, certes romancé, mais qui donne quand même la chair de poule et matière à réfléchir sur les conséquences de la domination masculine.

31. Un livre de plus de 500 pages: Jonathan Strange & Mr Norrell, Susanna Clarke
Quelle odyssée! Je suis sous le choc de voir à quel point l'univers de ce roman est étendu, à quel point chaque chapitre foisonne de détails et d'information que l'on peut retrouver en notes de bas de page. L'autrice a inventé un monde, des personnages, une mythologie, un fonctionnement physique et social vraiment à part c'est impressionnant. Je regrette d'avoir regardé la série avant, je me suis trouvée un poil moins happée par l'intrigue, et Piranesi, de la même autrice, garde sa place de numéro 1 dans mon coeur. Mais c'était tout de même quelque chose!

Bilan: 42/50
Lecture en cours: Femmes d'Alger dans leur appartement, Assia Djebar
 
15 Mars 2014
34
154
2 189
Bruxelles
J'étais enterrée sous le boulot ce mois d'octobre, mais je m'en sors plutôt bien :)

28. Un livre publié avant 1900 : Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne.
C'était fun ! Plein de clichés (forcément), mais qui fait malgré tout voyager et est très entraînant.

32. Un roman dont il existe une adaptation en film/série : Matilda de Roald Dahl
Je continue d'essayer de progresser en Anglais en lisant des romans pas trop compliqués. C'était sympatoche (grande fan du film quand j'étais petite) mais une littérature jeunesse qui a quand même beaucoup moins de saveur une fois adulte.

42. Un livre avec de la magie : Vita Nostra de Marina et Sergueï Diatchenko
En regardant mes autres lectures du mois, c'était ma meilleure lecture d'octobre. Une atmosphère / un style de magie très particuliers, un excellent page turner. Malgré une série de petits défauts et une fin qui m'a perdue au tournant.

55. Un livre sur la liberté, l’émancipation : Mes étoiles noires de Lilian Thuram
J'ai beaucoup aimé ! L'auteur présente une série de figures historiques noires plus ou moins connues, dont beaucoup ont dû mener un combat pour leurs droits, avec une très belle plume par ailleurs. Le tout est soutenu par de plein d'infos contextuelles qui permettent de comprendre d'où découlent certains préjugés racistes. Un peu déçue par le peu de femmes représentées, mais je recommande malgré tout.

82. Un policier / un thriller : Rebecca de Daphné du Maurier
Totalement charmée par l'atmosphère, mais le plot twist pas hyper surprenant :shifty: Et le plot twist dans le plot twist un peu abusif.

86. Un livre dont un des personnages principaux est un animal : Croire aux fauves de Nastassja Martin.
Il s'agit du témoignage de l'autrice, anthropologue défigurée par un ours, de son lent chemin hospitalier et de ses interrogations sur les limites des frontières entre son corps et celui de l'animal. C'est difficile de commenter ce genre de littérature très personnelle. J'ai eu du mal à accrocher, certains passages sont très forts, mais la plume teintée de propos de recherche sans explication ne m'ont pas séduite.

95. Un roman qui se déroule à la saison à laquelle on le lit : Un automne à Kyoto de Karine Reysset
Je me suis trompée de livre. :rire: Je cherchais à trouver un automne à Kyoto de Corinne Atlan. J'avais retenu le titre mais pas le nom de l'autrice, et quand je suis tombée sur cette édition en seconde-main, j'ai foncé. Autant dire que j'étais désarçonnée quand j'ai commencé à lire. :cretin: Bref, du coup l'histoire d'une ado qui suit son père et sa petite sœur au Japon pour quelques mois. Ca se lit, mais ça n'a pas laissé une grosse empreinte. J'étais trop occupée à être désarçonnée par la protagoniste qui ne faisait pas son âge (j'avais clairement l'impression de lire le récit de quelqu'un autour de 25 ans).

Apparemment je suis à 90/100 :rockon:
Ça va devenir plus compliqué pour valider les dernières catégories !

Lectures en cours : A room of one's own de Virginia Woolf + La maison au milieu de la mer céruléenne de TJ Klune
 
Dernière édition :
18 Août 2016
1 278
5 625
1 564
38
@Tankli pour moi ce fur l'iverse: j'ai adoré jonathan strange mais n'ai pas été autant conquise par piranesi.

il faut que j'avoue un secret: rebecca est le livre de du maurier que j'aime le moins jusqu'ici.

j'ai enfin terminé le challenge avec du shaekespeare: le songe d'une nuit d'été. mouerf, j'ai pas adoré.

pour les stats, ca veut dire qu'un peu moins d'un livre sur quatre cette année a été pour le challenge.ca va, c'est pas trop contraignant.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

au fait, quand est-ce que l'on commence à fournir des idées pour le challenge de 2022? j'ai tellement h'ate!
 
5 Décembre 2012
218
994
3 764
@namaeganai Oh! Je rebondis sur ce que tu dis sur Daphné du Maurier: je n'ai lu que Rebecca et c'est vrai qu'en le reposant, même si je l'ai apprécié, j'ai pas tellement compris d'où venait toute la hype qui entoure ce livre. De ce que je comprends tu en as lu d'autres de cette autrice? Lesquels tu recommanderais davantage?
 
28 Septembre 2015
1 989
8 434
2 074
28
Challenge 71/100

87. Un livre avec un titre poétique : Et arrivées au bout nous prendrons racine – Kristina Gauthier-Landry

Ce recueil de poésie c’est comme un bonbon qui pétille quand tu ne t’y attends pas. C’est surprenant, ça interroge mais c’est agréable. Les poèmes sont très courts, on se promène sur des petits chemins au Canada, parfois au bord de l’eau, parfois dans la maison d’enfance. Les mots sont empreints de nostalgie, la nature a une place importante tout comme les souvenirs. Un joli recueil que je relirai peut-être pour le redécouvrir.

25. Un livre dont la couverture est en noir et blanc : Paysames – Johanne Gicquel <3

Paysames de @oplurielle, ce sont des témoignages de femmes qui ont épousé la Terre. L’autrice, elle-même paysanne, nous livre la parole des 11 femmes qu’elle a rencontrées : éleveuses de vaches, de cochons, de poules, de moutons, arboricultrice et maraichères. L’écriture est à la fois simple, sans fioritures, et poétique, une poésie rustique. Les thèmes abordés dans ces portraits sont divers, l’agriculture en général, le rapport aux animaux, à la terre, la bio, la place des femmes, … Les textes sont illustrés de magnifiques photos en noir et blanc, des instants captés à la traite, au champ, des moments de vie rurale. Dans ce livre, les femmes prennent toute la place, parlent, travaillent, vivent, aiment… La photographe et la future paysanne que je suis ont adoré ce livre. Paysames c’est mon cadeau de Noël arrivé en juin, offert par mon amoureuse @amelie_et_ses_lectures, un coup de cœur, un livre engagé et poétique, un très beau livre !

79. Un livre d’un.e auteur.ice italien.ne : Amour minuscule - Teresa Radice & Stefano Turconi

Iris est d’origine argentine ; Ismail est d’origine syrienne. Ils sont amoureux et ont décidé de vivre ensemble en Italie. Ismail doit retourner en Syrie pour voir ses parents et régler quelques formalités. Le voyage ne se passe pas comme prévu, la situation est grave en Syrie. Iris est enceinte mais attend le retour d’Ismail pour lui annoncer... retour qui se fait attendre, elle est sans nouvelles de lui. Elle commence à écrire à son Amour Minuscule, le bébé qu’elle porte. Elle lui écrit sa rencontre avec son père, ses souvenirs d’enfance, les secrets de famille… Ce roman graphique est très dense, pas moins de 300 pages avec beaucoup de texte. L’histoire est riche, pleine de poésie et la religion, la spiritualité prennent une grande place.
 
15 Janvier 2021
39
175
79
28
Salut salut :hello:

Mon dieu ça fait une éternité que je ne suis pas venue sur le forum, shame on me :crying:

Alors donc depuis mon dernier post (qui date du mois de mai...) :

36. Un livre lu en une journée : Maliki, une rose à l'amer, de David Souillon.
61. Un livre dont le titre contient le nom d'une couleur : Maliki, mots roses au clair de lune, de David Souillon.
Une amie m'a prêtée ces 2 BD et franchement j'ai bien aimé, c'est léger, et il y a des chats.

46. Un livre qu'on t'a prêté : L'instant présent, de Guillaume Musso.
Premier Musso que je lisais, et franchement, ce fut un véritable coup de coeur. J'ai déjà hâte d'en lire un autre.

77. Un livre avec un animal sur la couverture : Agir et penser comme un chat, de Stéphane Garnier.
Lecture très sympathique, qui nous donne envie de vivre tel un chat.

16. Un roman jeunesse : Ce monde qui est le mien, de Jen Calonita.
Ce fut mon premier Twisted Tales (les histoires Disney racontées autrement) et j'ai vraiment bien aimé. Hercule est mon dessin animé préféré, je suis fan d'Hadès et j'aime beaucoup le personne de Megara et j'ai bien aimé suivre son parcours après l'accession d'Hercule à l'Olympe.

32. Un roman dont il existe une adaptation en série/film : Inferno, de Dan Brown.
J'aime toujours autant ces romans de Dan Brown où l'on suit le professeur Langdon de nouveau embarqué dans une histoire particulière.

47. Un livre paru en 2021 : La Carte des Confins, de Marie Reppelin.
Premier roman de cette jeune autrice, que j'ai découverte via son compte Instagram. Au début, j'ai été un peu chagrinée car j'avais l'impression de lire Pirates des Caraïbes. Mais au fur et à mesure de ma lecture, cela a évolué avec la dimension magique qui prend une place importante, j'ai été agréablement surprise et j'ai vraiment bien aimé ce roman :)

Voili voilouuuuu, c'est tout...pour le moment.... :v:
On est donc à 19 livres lus sur 50. Et ben c'est pas foufou... Mais bon on fait comme on peut avec le temps qu'on a :lalala:
 
8 Février 2013
24
78
2 864
J'adore le concept !!

Je rejoins avec juste 11 mois de retard XD, mais je suis toute préparée car je garde toutes mes lectures de l'année dans un tableur excel :) j'ai tenté de remplir la liste des 50 en mode difficile ce matin et je suis super contente car sans même essayer je comptabilise 47 lectures sur 50 ! Ce qui veut dire mine de rien que j'arrive plus ou moins à diversifier mes lectures et ne pas toujours aller vers mes genres préférés.


1. Un livre de Jane Austen : Persuasion

J'en lis environ un par an. L'année dernière c'était Emma que j'avais adoré et qui m'avait donné envie de relire Orgueil et Préjugés et Raisons et sentiments qui sont les plus connus et aussi mes préférés. Par contre Persuasion.. bof. J'ai pas trouvé l'histoire ni le personnage principale très intéressant. Comme tout Austen la fin est bien prévisible et même si c'est joliment écrit, ça ne m'a pas laissé un grand souvenir.

2. Un livre d'un auteur d'Afrique : La Peste de Albert Camus (Algérie française)

J'ai un peu trainé des pieds. Ce livre a pris la poussière quelques mois dans ma bibliothèque avant que je ne m'y attaque. Et maintenant je regrette parce que c'est un très très bon livre que je relirai sûrement de temps en temps. Il m'a marqué et j'y fais depuis souvent référence (surtout qu'en ce moment, en période de COVID, c'est d'actualité !)

3. Un livre d'une autrice d'Amérique latine : Outlander T1 - Diana Gabaldon


Bon je triche un peu parce qu'elle a seulement des ancêtres mexicains. Ca me donne un demi point. Plus un demi point pour Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda que j'ai lu entre Noël et le nouvel an 2020 (preeeesque 2021 non ?)


Concernant Outlander :

Je fais partie des gens qui ont vu la série avant d'avoir lu le livre. J'ai regardé la saison un et deux avant d'abandonner parce que ça commençait à partir un peu trop en cacahuètes à mon goût. Deux ans plus tard je me suis dit que peut être j'aimerais les livres. Et bien non. C'est de la littérature harlequin dissimulée et puis les dialogues me sortent par les yeux. Qui jure autant et parle comme ça à cette époque ? Je passe mon chemin pour les prochains.

4. Un livre d'un auteur asiatique : Balzac et la Petite Tailleuse Chinoise de Dai Sijie (Chine)

Facile ! J'adore la littérature japonaise ! J'en lis facilement 2 par an. C'est pourquoi j'ai inscrit un auteur franco-chinois :P

J'ai adoré cette lecture, peut être ma préférée cette année avec les âmes grises de Philippe Claudel. J'ai vu qu'il avait fait un film dessus et je me laisserais peut être tenter mais j'ai peur de perdre la poésie que j'y ai trouvée.

5. Un livre d'un auteur d'Europe de l'Est : Guerre et Paix T1 de Tolstoï (Russie)

Je suis pas peu fière d'avoir surmonté ma peur et d'avoir enfin lu Guerre et Paix. Bon d'accord, je n'ai lu que la première partie. Il me reste le tome deux pour l'année prochaine soit encore 900 pages. Malheureusement cette lecture ne m'a pas emportée. Je le lis plus pour son nom que par plaisir. J'ai largement préféré Anna Karénine à Guerre et Paix. Peut être parce que je ne me suis pas perdue avec tous ces personnages et ces histoires entrelacées.

6. Un livre d'un auteur d'une nationalité dont tu n'as jamais rien lu : Octobre de Søren Sveistrup (Danemark)

Ca fait du bien une enquête policière de temps en temps. Encore plus quand c'est dans un pays nordique. C'est sordide, c'est mystérieux, les rebondissements sont bien amenés et en plus il y a maintenant une série netflix pour nourrir mon obsession. Top.

7. Un livre écrit par une femme : le Maître des Illusions de Donna Tartt


En voilà un roman costaud, peut être même un peu trop. Elle aurait ou facilement alléger les détails sur les études des protagonistes et se concentrer sur l'intrigue. Tout ce latin ça rajoute au côté trop élitiste à mon goût.

8. Un livre écrit par un auteur LGBT+ : Vingt Mille Lieues sous les Mers de Jules Verne

Pareil que pour Guerre et Paix, je l'ai lu pour le titre de chef d'oeuvre plus que par envie. Trop de détails sur le monde marin, je ne suis pas entrée dedans.. il faudra que j'essaie un autre roman de Jules Verne pour me faire une meilleure idée.

9. Un livre d’une autrice racisée : Beloved de Toni Morrison

On aime ou on n'aime pas. J'ai pas aimé du tout. J'ai préféré son roman Home même s'il n'est pas aussi apprécié.

10. Un livre d’un.e auteur.ice dont tu n’as jamais rien lu : The Midnight Library de Matt Haig

Sympa sans plus. J'ai pas compris l'engouement pour ce livre.

11. Un roman d'aventure : Pour qui sonne le glas d'Ernest Hemingway

Je continue mon avancée dans les romans d'Hemingway. Celui-là restera probablement prendre la poussière dans ma bibliothèque. Je l'ai trouvé trop long et l'histoire ne m'a pas tellement intéressée.

12. Une BD / un roman graphique : Notes T9 - Boulet


Toujours aussi cool à lire.

13. Un classique de la littérature d’un autre pays que la France : Dracula de Bram Stoker

Je ne sais pas à quoi je m'attendais. J'imagine que l'image de Dracula dans la pop culture a été tellement abusée que les origines de l'œuvre sont passées dans l'oubli. Du coup j'ai trouvé ça plan-plan. Très peu d'action au final et rien de très effrayant.

14. Une saga familiale / Une histoire de famille : une éducation de Tara Westover

Livre autobiographique sur une jeune femme qui s'émancipe de sa famille et des Mormons. Une petit coup de coeur que je recommande.

15. Un roman de SFFF : la Ferme des Animaux de George Orwell

Ça aussi je relirai de temps en temps. C'est le genre de livre dont on peut tirer plusieurs grilles de lecture qui ne sont pas toujours accessibles dès la première fois. Je suis bien contente de l'avoir lu, il m'a beaucoup marquée.

16. Un roman jeunesse : Paper Towns de John Green

En français la face cachée de Margo ? (Quel titre nul !)

Amusant sans plus. Ça passe le temps mais ça ne révolutionne rien.

17. Un livre qui parle de lutte sociale ou politique : les Enfants de l'Oncle Tom de Richard Wright

Lutte sociale ici dans le sud des États-Unis au début du XXe siècle. Je trouve les romans de Richard Wright bien meilleurs que ceux de Toni Morrison. Je prends bien plus de plaisir à le lire même si ce qu'il raconte est toujours très dur.

18. Un livre dans lequel la nature a une grande importance : la Perle de John Steinbeck

Il y aura t'il donc un roman de Steinbeck qui ne soit pas aussi éprouvant ? J'ai lu les Raisins de la Colère et des Souris et des Hommes et à chaque fois c'est difficile de passer à autre chose à la fin de la lecture. J'en aurais presque pleuré tellement ça m'a brisé le coeur.

Il me reste à l'est d'Eden qui m'attend sur mon étagère. Je me le garde pour l'année prochaine.

19. Un livre dont l’histoire se déroule dans un pays que tu n’as jamais visité : Zooey et Franny de JD Salinger (US)

Je ne sais pas trop quoi en penser. J'en ai un peu assez de la jeune élite New Yorkaise façon Bret Easton Ellis. C'est censé être intelligent, retourner les esprits mais je suis complètement passée à côté. Peut être que je le relirais pour lui donner une seconde chance mais je lui préfère l'Attrape-coeurs.

20. Un livre avec un/des personnage(s) LGBT+ : Aimer de René de Ceccatty

J'ai trouvé le livre par terre sur mon chemin pour aller au boulot l'année dernière. Je suis passée devant trois jours de suite avant de le ramasser (faut dire que j'habite en Allemagne alors tomber sur un bouquin de poche français c'est pas tous les jours !)

Je n'avais jamais entendu parlé de ce livre et pourtant il est très bien. J'imagine qu'il n'est pas resté dans les annales de la littérature française classique. C'est une histoire d'amour gay qui ne scande pas sur tous les toits "regardez moi, regardez moi, je parle d'homosexualité !" Et ça fait du bien.

21. Un livre dont le personnage principal est une femme forte : Nora Webster de Colm Tóibín


Heureusement il y en a plein dans ma liste ! J'ai trouvé que Nora Webster était une bonne lecture que j'ai malheureusement très vite oubliée.

22. Un livre dont le personnage principal est racisé : All the lonely people de Mike Gayle (Jamaïcain)


J'ai acheté cet ebook en anglais à 0.99€ parce que je cherchais quelque chose à lire sur mon téléphone quand je suis réveillée la nuit pour allaiter mon fils et que je n'ai qu'une main de libre, sinon je m'endors assise !

J'ai vécu à Londres donc il m'a tout de suite parlé. Maintenant je trouve qu'il y avait du potentiel mais que l'intention d'en faire un livre "feel good" transforme la fin en soupe.

23. Un livre dont le titre contient un prénom : Circé de Madeleine Müller

Très bonne lecture. J'aime beaucoup les réécritures sur la mythologie. J'ai déjà The Song of Achilles qui m'attends et j'ai hâte de le lire !

24. Un livre dont le titre tient en un seul mot : Freedom de Jonathan Franzen

Quel pavé qui ne raconte rien ! Je me suis ennuyée en lisant ça. Je l'ai lu en février et je n'en ai même pas souvenir.

25. Un livre dont la couverture est en noir et blanc : un Enfant de Dieu de Cormac McCarthy


Dans le genre sordide.. j'ai adoré la Route que j'ai relu plusieurs fois. Mais celui-ci n'est pas passé et m'a un peu vacciné de l'auteur.

26. Un livre qu’on t’a offert : sous l'Emprise des Ombres de John Connolly


C'est l'ex de ma mère qui me l'a offert à Noël il y a trois ans sur recommandation de son libraire. Pas du tout mon genre mais ça se lit facilement.. après trois ans à chercher la motivation pour le lire

27. Un livre que tu voulais lire depuis longtemps : Daisy Jones and the Six de Taylor Jenkins Road


J'ai succombé à l'engouement autour de ce livre et j'ai vraiment bien aimé. J'aime le concept de l'écriture, ça se lit très bien.

28. Un livre publié avant 1900 : Tess d'Ubervilles de Thomas Hardy

C'est drôle comme un roman censuré à l'époque pour briser les règles de bienséance ne nous choque pas plus que ça de nos jours.

J'adore la littérature anglaise donc ça m'a plu mais ce n'était rien de transcendant non plus. Certains passages traînent en longueur à mon goût.

29. Un livre écrit entre 1950 et 2000 : Marche ou crève de Stephen King

L'idée est simple, l'histoire est simple, le livre est court mais il est impossible de le lâcher ! J'avais oublié que King était maître dans l'art de créer la tension. En même temps tous ses romans ne se valent pas et les quelques derniers que j'ai lu ne m'ont pas spécialement plu.

30. Un livre publié après 2010 : Wonder de RJ Palacio

Le type de livre qui est entré dans la prospérité à cause de son adaptation cinématographique. J'ai bien aimé mais je n'arriverai pas à m'en souvenir sans penser à l'acteur Jacob Tremblay et ses prothèses.

31. Un livre de plus de 500 pages : Belle du Seigneur d'Albert Cohen


C'était avec Guerre et Paix mon gros challenge de 2021. Et bien j'ai bien aimé.. surtout la première partie. J'ai préféré le côté vaudeville de la belle famille d'Ariane que la romance entre elle et Solal. Tous les chapitres concernant le mari m'ont fait rire alors forcément j'ai un peu moins aimé quand le personnage a disparu. Plus belle histoire d'amour de la littérature française ? Mouais..

32. Un roman dont il existe une adaptation en film/série : No Country for Old Men de Cormac McCarthy


Cormac McCarthy encore. Et un film des frères Cohen que j'ai vu principalement pour Javier Bardem qui joue toujours aussi bien les antagonistes. Le livre est moins sombre que l'Enfant de Dieu ou la Route.

33. Un livre lu en une journée : Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran de Éric Emmanuel Schmitt

Je l'ai lu avant hier dans la matinée. Bon, on parle d'un roman de 40 pages. C'est pas vraiment un exploit.

34. Un livre long à lire / que tu as mis (très) longtemps à lire : the Nightingale de Kristin Hannah


En français le Chant du Rossignol.

Peut être parce que je l'ai lu en anglais et que ça me demande toujours plus d'énergie. Aussi peut être parce que j'ai lu Miroir de nos Peines de Pierre Lemaitre juste avant qui parle de la même période et que j'ai trouvé tellement meilleur ! Du coup j'ai un peu traîné avec celui là, ce qui fait qu'en août j'ai beaucoup moins lu.

35. Un coup de coeur : The Joy Luck Club de Amy Tan

Pas facile d'en choisir un dans les livres qui n'entrent pas dans les autres catégories. Les âmes grises de Philippe Claudel aurait pu prendre cette place.

The Joy Luck Club c'est une peu la bonne recette pour me laisser une bonne impression : des tonnes d'anecdotes et de petites histoires sur une période de l'Histoire et une culture que je ne connais pas bien mais qui dans le fond me rappelle ma propre relation à ma famille et surtout à ma mère (puisqu'il est principalement question de femmes et de leurs filles).

36. Un livre d’Agatha Christie : Poirot joue le jeu

J'ai de la chance, j'en ai relu un cette année ! Agatha Christie c'est toute mon adolescence. J'en achetais régulièrement après l'école et je les enchaînais au point de ne plus me rappeler d'aucune intrigue à part pour les plus connus. Du coup je les relis petit à petit.

37. Un livre dont la nationalité de l’auteur commence par la lettre B (Bolivie, Belgique, Botswana,…) : la Vraie Vie d'Adeline Dieudonné (Belgique)


Je m'en souviens très bien. Gros coup de coeur et premier livre lu en 2021 dans mon lit un premier janvier en une matinée tellement ça m'a plu.

38. Un livre dont l’auteur.ice est connu.e avant tout pour autre chose (chanteur.se, peintre… ) : Devenir de Michelle Obama

Micheeelle ! Quelle inspiration cette femme.

39. Un classique français : Vipère au poing de Hervé Bazin


Encore un livre qu'on enseigne à l'école et qui de fait me faisait un peu peur. Quelle bêtise parce que c'est très facile à lire et que c'est très intéressant. En voilà un autre qui n'est pas un classique pour rien.

40. Un roman feel good : le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Schafter et Annie Barrows

Pas trop mon style mais l'ebook était en promo et comme ce sont des conversations épistolaires j'ai pu facilement lire ça la nuit, en luttant contre le sommeil quand mon bébé me réclamait.

41. Un livre qui parle de la mer / océan : le Vieil Homme et la Mer de Ernest Hemingway

Encore une relecture. Un de mes livres préférés. J'ai mal pour le vieil homme à chaque fois.

42. Un livre avec de la magie : la Passe Miroir de Christelle Dabos

Je me suis enchaîné les quatre tomes d'un coup ! Et pourtant j'ai du mal avec le fantastique mais là encore je me suis laissée entraîner par la hype autour de la saga et c'était si bien.

43. Un livre qui parle d’un personnage historique : Prague fatale de Philip Kerr

Il y a tout un tas de hauts dirigeants nazis là dedans mais pour n'en citer qu'un : Reynard Heydrich.

Je n'ai pas lu les autres livres de cette saga mais ça ne change rien à ma lecture. J'ai bien aimé mais ça ne m'a pas forcément donné l'envie d'en lire d'autres (trop de livres dans ce monde ! Trop peu de temps !)

44. Un roman qui se passe à une période de fête (Halloween, Noël, etc.) : c'est Noël à New York de Théo Lemattre

Un autre ebook en promo à lire la nuit ! Mais là on touche le fond du panier avec ce livre qui est de loin celui que j'ai le moins aimé.

Je lui reproche des personnages clichés et irréalistes. Des dialogues qui sonnent faux, une histoire banale et prévisible et un sérieux manque de rythme. Quitte à écrire une histoire d'amour un peu cliché autant faire ça bien.

45. Un livre avec une couverture moche : on achève bien les chevaux de Horace McCoy

Couverture moche mais titre génialissime ! D'ailleurs la traduction est même meilleure que l'original à mon avis : They shoot Horses, Don't They ?

Je l'ai lu principalement parce que j'avais vu l'adaptation étant enfant et qu'elle m'avait marquée.. et pour le titre

46. Un livre qu’on t’a prêté - Pas encore lu !

J'ai mon exemplaire d'American Psycho de Bret Easton Ellis qui traine dans la pile à livres pour que je le relise. Je l'avais emprunté à la bibliothèque de mon lycée et j'ai oublié de le rendre.. depuis 15 ans. Promis c'est pas dans mes habitudes !

Je vais faire en sorte de le lire en décembre.

47. Un livre paru en 2021 : la Familia Grande de Camille Kuschner

Pourquoi j'ai lu ça moi ? Aucune idée !

48. Le premier mot du texte fait plus de 5 lettres : l'Intérêt de l'Enfant de Ian McEwan (Londres.)


Toujours aussi emballée par les romans de Ian McEwan. Je vais finir par tous les lire. Et puis s'il y a une adaptation avec Emma Thompson à la clé, c'est encore mieux.

49. et 50 : je passe mon chemin ! Ce n'est pas mon style de lecture (surtout 50.) Et je n'en possède pas. Du coup j'arrête le défi le jour où je le commence parce qu'à part 46, je ne pense pas le compléter mais ça me va très bien !

Maintenant je vais profiter de la forte participation à ce topic pour aller chercher de nouvelles idées de lecture <3
 
9 Mars 2013
868
6 610
3 264
Livres lus en octobre - novembre (11). Qui comptent pour le challenge : 5/11

71 Un livre qui traite d’égalité
Les Femmes aussi sont du voyage, Lucie Azéma
Pas fan du ton de l'autrice, que je trouve un peu péremptoire (j'avais pourtant tout pour être séduite a priori). Super bibliographie, en revanche. Le propos chevauche celui de Mona Chollet (qui la cite peut-être) quand il est question d'aventure viriliste et colonialiste.

75 Un livre dont le titre contient un nombre
Two Cures for Love, Wendy Cope
Une anthologie de poèmes, connus et moins connus (un certain nombre d'entre eux trainaient dans les tiroirs de la poétesse). Je n'ai pas fait de grande découverte à part Tich Miller : les poèmes que je préfère sont les plus connus. D'ailleurs, c'est souvent comme ça pour moi en matière de poésie.

86 Un livre dont un des personnages principaux est un animal
Introduction aux études animales, Emilie Dardenne
Je triche peut-être un peu : le sujet principal est les animaux mais il s'agit d'un essai, pas d'un roman. L'autrice consacre des vignettes au cochon, à la vache, au lapin, etc. C'est plutôt synthétique et -sauf pour ce qui est de la partie consacrée aux études plus littéraires- accessible. Une partie traite de l'éco-féminisme. J'ai du mal à le résumer.

98 Un livre publié chez une petite maison d’édition
Ressac, Maureen Wingrove (édition : la ville brûle).
Clairement, si on veut être gentille, l'autrice se cherche, niveau style. Si on veut être justement sévère, on peut dire que la maison d'édition n'a pas fait son travail de correction : il y a des expressions qui sont maladroites, d'autres qui sont purement et simplement fausses (le sens de deux mots mis ensemble ne fonctionne pas et il ne s'agit pas d'une licence poétique). Personnellement, les associations d'idées / sonorités psychanalysantes me fatiguent un peu (déjà lu et re-relu), je m'en fous des règles et je suis rétive au mysticisme. Les critiques sur Goodreads sont dithyrambiques, j'ai franchement du mal à comprendre.

99 Un livre qui contient moins de 10 chapitres
Le regard féminin, une révolution à l'écran, Iris Brey. 5 chapitres.
J'aime bien quand elle raconte/explique un film, moins quand elle convoque Derrida et autres grands noms. Un certain talent pour recycler ses articles en livres. Clairement, j'ai envie de découvrir pas mal de films (merci la filmographie à la fin du livre).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
  • Allemagne : 1
  • Angleterre : > 1
  • Argentine : 1
  • Belgique : 1
  • Biélorussie : 1
  • Canada : 1
  • Etats-Unis : > 1
  • Finlande : 1
  • France : > 1
  • Haiti : 1
  • Iran : 1
  • Italie : > 1
  • Japon : 1
  • Liban : 1 ou 2 (VK Ghata est d'originie libanaise...)
  • Nigéria : 1
  • Perse : 1
  • Roumanie : 1
  • Slovénie : 1
  • Suède : 1
  • Suisse : 1
Bilan : 70/100

Il m'en reste cinq à lire dans la catégorie 50 : faisable. :lunette:
Jane Austen - recueil de contes/légendes - classique d'un autre pays que la France - livre > 500p - un roman qui se passe à une période de fêtes
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes